Édition 2009

présenté par CHRISTIAN CAUJOLLE

SEAN LEE

Method

Sean Lee et Shauna
La photographie, on le sait, est trompeuse. C’est même de là, de son ambiguïté dans la relation au réel, de sa capacité à nous faire croire que sont «vraies» les images qu’elle nous propose et qu’elle atteste «objectivement» de ce qui est montré, qu’elle tire une bonne partie de la fascination qu’elle exerce. Le tout jeune Singapourien Sean Lee utilise de façon parfaitement troublante cette nature de la photographie.
D’autant plus que ce qu’il met en images est également troublant. En effet, nous voyons, dans une belle et sensible maîtrise des couleurs, avec un savant mélange d’amusement et de gravité, évoluer le personnage de Shauna, qu’il a créé et met en scène, un joli «lady boy» asiatique, élégant oiseau de nuit entouré de ses amis travesti(e)s, prenant la pose sur une scène, bavardant dans une boîte de nuit, fumant assis sur un coin de billard ou traversant la rue. Or, Shauna, c’est aussi Sean qui tout à la fois l’incarne et la photographie. Un jeu de rôle, un jeu de travestissement, qui, de Duchamp et Claude Cahun à Andy Warhol et Cindy Sherman (entre autres), interroge la notion que les Anglo-Saxons ont parfaitement résumée dans le vocable «gender». La chose se complique lorsque l’on sait que Sean n’est absolument pas homosexuel, revendique avec force son amour des femmes, explique qu’il a inventé Shauna en hommage à leur beauté qu’il veut célébrer. Et que, donc, lorsqu’il s’habille et vit en fille, il ne pousse pas à l’extrême un choix sexuel. Complexe, sincère, tour à tour amusée et grave, sa démarche cherche d’abord à questionner la notion du «beau», au centre de bien des interrogations contemporaines. La seule certitude, finalement, c’est que Sean et Shauna s’aiment beaucoup.
 Christian Caujolle
 
METHOD (MÉTHODE). C’est une recherche personnelle et une externalisation de mon univers émotionnel et psychologique inexploré. Même si je suis un homme hétérosexuel, j’ai créé le personnage de Shauna comme une façon d’appréhender un domaine tourmenté et parfois intolérable. Dans mon travail, je présente Shauna, un transsexuel, aussi bien en public qu’en privé. Ses peurs, sa vanité et, parfois, son indifférence vis-à-vis de son entourage sont mis à nu. L’oeuvre se caractérise par une implication émotionnelle intense et est ponctuée de moments d’un désespoir accablant. Parfois irréelles, semblant venir d’un autre monde, les images sont aussi d’un réalisme dur. La série intègre la réalité et la fiction à travers Shauna, à la fois personne réelle et concept. Cette démarche a décelé dans mon travail les thèmes de l’isolement, du désir et du silence. Que ce soit sous les traits de Sean ou de Shauna, je continue d’explorer à la fois un paysage étranger et mon propre univers intérieur révolté.
La démarche par laquelle je me transforme en Shauna, puis de nouveau en Sean prend des heures et a un impact personnel considérable, aussi bien physiquement que mentalement. Method est un projet en cours.
 Sean Lee

www.seanthephotographer.com
Tirages réalisés par DUPON Digital Lab.
Encadrements réalisés par Jean-Pierre Gapihan.

  • Partenaires institutionnels

    • République Française
    • Région Provence Alpes Côté d'Azur
    • Département des Bouches du Rhône
    • Arles
    • Le Centre des monuments nationaux est heureux de soutenir les Rencontres de la Photographie d’Arles en accueillant des expositions dans l’abbaye de Montmajour
  • Grands partenaires

    • Fondation LUMA
    • BMW
    • SNCF
    • Pernot Ricard
    • Kering
  • Partenaires médias

    • Arte
    • Lci
    • Konbini
    • Le Point
    • Madame Figaro
    • France Culture