En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Monstres, faites-moi peur !

Un regard oblique sur les monstres au cinéma

4 juillet - 25 septembre

10H00 - 19H30

18 euros

Billetterie forfaits

Les fictions générées par les cultures alternatives comme la science-fiction, le fantastique ou l’utopie alimentent d’étonnants réservoirs d’images. La mémoire contemporaine s’y plonge sans a priori pour mettre au jour ses peurs et fantasmes.

Ainsi le cinéma de genres – plus communément de mauvais genres – abonde en oeuvres excentriques qui engendrent certains mythes de la modernité. Le cadre cinématographique expose des paysages et des situations ironiques et outrageantes. Dans ce système exagéré, la représentation de la différence prend toute sa valeur. Géants, vampires, morts vivants, extraterrestres, créatures mythologiques, êtres anormaux et difformes, ces personnages décadents évoluent tant bien que mal aux côtés des humains. Leurs corps déréglés composent les archétypes d’un univers en constante redéfinition.

L’exposition Monstres, faites-moi peur ! confronte notre regard à l’idée de la norme, aux fondements relationnels qui nous associent ou nous dissocient d’un groupe. Évitant le procédé clinique d’un savant bestiaire, elle se fonde non pas sur la démonstration mais sur la monstration. Il s’agit de se confronter aux moyens visuels mis en place dans l’espace photographique pour constituer le monstre – et ainsi d’exposer le geste et le regard provoqués par le monstre en lui-même, mais encore le geste et le regard qui constituent le monstre.

Monstres, faites-moi peur ! propose une approche qui ne se limite pas à la contemplation de l’anormalité ; elle invite à parcourir les marges de ce qui tend à nous rendre plus ou moins humain.

Marc Atallah et Frédéric Jaccaud

Commissaires de l’exposition: Marc Atallah et Frédéric Jaccaud.
L’exposition est une coproduction de la Maison d’Ailleurs et des Rencontres d’Arles.
Avec le soutien de la Confédération suisse.
La majorité des photographies exposées provient de la collection de la Maison d’Ailleurs, Yverdon-les-Bains, Suisse, ainsi que des collections de Michel Giniès et de Jean-Marie Donat.
Encadrements réalisés par Circad, Paris.