En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Hiroshi Sugimoto

COULEURS DE L’OMBRE

1 juillet - 22 septembre

10H00 - 19H30

Entre la fin de l’année 2009 et le début de l’année 2010, j’ai pris pour habitude de me lever chaque jour à 5 h 30. Je commençais par observer les premières lueurs de l’aurore : si une belle journée s’annonçait, je repérais l’étoile du Berger qui se trouve au-dessus et à droite de l’aube naissante. Je sortais alors mon vieil appareil photo polaroïd et je commençais à réchauffer une pellicule glacée par la longue nuit d’hiver. Après avoir traversé l’espace vide et noir, la lumière du soleil vient heurter et subir mon prisme, se réfractant en un infini continuum de couleurs. Pour percevoir clairement chaque nuance, j’ai doté un miroir d’un mécanisme qui permet de l’incliner par micromouvements. Projetant le rayon de couleur du prisme sur le miroir, je l’ai réfléchi vers une chambre noire où je l’ai réduit aux couleurs polaroïds. En ajustant l’angle de ce long et haut miroir, j’ai pu décomposer davantage encore les couleurs prismatiques, de façon à ne réfléchir qu’une seule couleur. Ainsi du rouge, que j’ai subdivisé en une infinité de nuances rouges – chacune étant comme sublimée par l’obscurité. Les couleurs du prisme se succèdent à mesure que le soleil poursuit son ascension : en quelques minutes, le rouge devient orange, puis jaune. Mais en remon- tant manuellement le mécanisme pour ajuster l’angle du miroir de façon à compenser le soleil levant, je suis parvenu à conserver la même bande de couleurs dans mon champ de vision. Je pensais que ce projet touchait à sa fin, mais l’opportunité d’acquérir les derniers stocks de films polaroïds d’une production alors arrêtée s’est présentée et je l’ai saisie. Souvent clairs en hiver, les matins tokyoïtes m’ont vu baigner dans une mer de couleurs.

Hiroshi Sugimoto

Exposition organisée avec le soutien d’Hermès et de la fondation du Japon. Exposition présentée à l’église Saint-Blaise.