En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Pulsions urbaines

Photographie latino-américaine, 1960-2016

Pulsions urbaines est conçue comme un essai visuel sur une ville qui trouve sa signification dans son mouvement même. L’exposition embrasse un demi-siècle de photographie latino-américaine et plusieurs centaines d’images choisies dans la collection de Leticia et Stanislas Poniatowski. Le regard porté ici s’attache à reconstruire l’imaginaire des villes du continent à partir de travaux réalisés par des photographes eux-mêmes entraînés dans la création de l’identité conflictuelle de l’être latino-américain. La présente exposition énonce les contradictions d’un continent hybride pris entre les mondes préhispanique et postcolonial et la société du marché qui s’est implacablement emparée des processus de solidification des villes. On y voit la transition du rural à l’urbain, ou mieux encore, cette façon qu’ont le rural et le populaire de vivre ensemble dans la métropole rêvée. Ces Pulsions urbaines se jettent dans l’avenir. Le chaos agit en elles comme une force émancipatrice et, sur ce chemin, aucun mur n’y pourra rien, l’Amérique latine ne peut être minorisée.
Alexis Fabry et María Wills

Commissaires de l’exposition : Alexis Fabry et María Wills Londoño.
Publication : Pulsions urbaines : photographie latino-américaine 1960-2016, Toluca éditions, 2017.
Encadrements réalisés par Circad, Paris.
Exposition organisée dans le cadre de l’Année France-Colombie 2017, avec le soutien de son Comité des mécènes constitué de : AccorHotels, Airbus, Axa Colpatria, Oberthur Fiduciaire, L’Oréal, Groupe Renault, Sano, Veolia, BNP Paribas, Groupe Casino, Schneider Electric, VINCI et Poma.
Avec le soutien de Nespresso.
Exposition présentée à l’espace Van Gogh.