En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Association du Méjan

Hans Silvester

Les Bench

4 juillet - 28 août

11H00 - 19H00

6 euros

Inclus dans les forfaits / tickets en vente sur place uniquement

La photographie de Hans Silvester est à sa manière un vibrant plaidoyer pour la planète. Témoigner inlassablement des peuples ou territoires menacés de disparition ou de graves mutations est, depuis les années 1980, au coeur de sa démarche qui se décline sous forme de grands reportages et de travaux au long cours menés sur plusieurs continents. Membre de l’agence Rapho depuis 1965, Hans Silvester parcourt l’Afrique depuis les années 2000, à la rencontre d’ethnies méconnues. Dans un territoire quasi inaccessible du Sud éthiopien, il a partagé la vie d’un peuple qu’il nous révèle : les Bench.

« À 600 kilomètres au sud d’Addis-Abeba vivent les Bench, une ethnie importante de paysans de plus de 130 000 personnes. Leur territoire est très montagneux, variant de 1 600 à 3 000 mètres d’altitude, le climat y est tropical mais très sain (peu de paludisme). Cette tribu cultive des bananes, des mangues, du café, etc.

Les Bench vivent dans des huttes construites avec du bois et de la terre mélangée à de la bouse de vache, le toit est recouvert d’herbe. Un certain nombre de ces maisons sont peintes à l’extérieur et à l’intérieur avec des couleurs naturelles qu’ils trouvent dans les environs. La construction et les réparations se font avec l’aide des voisins. Il y a très peu de villages, les Bench vivant plutôt dans des maisons isolées ou en petits hameaux. L’intérieur de ces habitations est très simple et se partage en deux parties ; une moitié pour la famille et l’autre pour les animaux domestiques (vaches, moutons, chèvres, poules).

Seules certaines maisons sont ornées de peintures. Ce sont les femmes et les filles qui s’en chargent en faisant montre d’une fantaisie incroyable ; fragiles, ces décors demandent à être renouvelés deux fois par an.

Témoignage d’une civilisation agropastorale qui perdure au xxie siècle, personne jusqu’alors ne s’était intéressé à la beauté de ces fresques et à la fascinante créativité des Bench… Il est vrai que, pour accéder à ces montagnes que ne dessert aucune route, il faut donner du temps au temps. »

Hans Silvester

Exposition présentée par l’Association du Méjan avec le concours de Central DUPON Images.