Édition 2022

SAINT-RÉMY-DE-PROVENCE, MUSÉE ESTRINE

JOHN STEWART

NATURE MORTE

Né à Londres en 1919 et élevé à Paris, John Stewart a été combattant britannique pendant la deuxième guerre mondiale et détenu par les Japonais durant trois ans. Henri Cartier-Bresson, rencontré par hasard, l’encourage à continuer après avoir vu ses portraits de Picasso, Braque et Matisse réalisés avec son premier appareil photo. À New York, en 1951, il travaille pour le Harper’s Bazaar avant de collaborer à Fortune Magazine et à diverses revues de mode, et photographie des personnalités comme Andy Warhol et Muhammad Ali. Conseiller technique sur le tournage du Pont de la Rivière Kwaï, il retourne souvent fixer les paysages asiatiques sur sa pellicule, puis s’installe en France en 1965 et travaille pour Vogue et Elle. En 1976, il tourne définitivement le dos à la mode et la publicité pour se lancer dans une recherche personnelle sur les natures mortes photographiques, qu’il continuera jusqu’à son décès en 2017.
De nombreuses expositions lui ont été consacrées à travers le monde.
  • Partenaires institutionnels

    • République Française
    • Région Provence Alpes Côté d'Azur
    • Département des Bouches du Rhône
    • Arles
    • Le Centre des monuments nationaux est heureux de soutenir les Rencontres de la Photographie d’Arles en accueillant des expositions dans l’abbaye de Montmajour
  • Grands partenaires

    • Fondation LUMA
    • BMW
    • SNCF
    • Pernot Ricard
    • Kering
  • Partenaires médias

    • Arte
    • Lci
    • Konbini
    • Le Point
    • Madame Figaro
    • France Culture