Édition 2022

FRIDA ORUPABO

À QUELLE VITESSE CHANTERONS-NOUS

Dans ses collages, l'artiste norvégienne-nigériane Frida Orupabo démembre puis réassemble les corps, en particulier ceux de femmes noires, dénonçant la brutalité de leurs représentations picturales à travers l’histoire. Elle recueille la matière visuelle de son œuvre sur Internet, en puisant dans l’imagerie artistique, mais aussi populaire, scientifique, ethnographique ou médicale, à laquelle elle intègre des photographies issues de ses archives familiales, pour aborder notamment la violence coloniale, le racisme, l'identité et la sexualité. Au-delà de ses collages, où des déchirures aux allures de cicatrices apparaissent, elle déconstruit les stéréotypes ainsi que les processus d'objectivation, de fixation et d'altération dont la photographie s’est rendue complice. Frida Orupabo exprime une forme subtile de résistance, qui déjoue le regard dominant et incite sans cesse le ou la spectateur·rice à réfléchir à la position qu’il ou elle occupe.

Avec la collaboration de la galerie Nordenhake, Stockholm.

Avec le soutien de KADIST.

  • Partenaires institutionnels

    • République Française
    • Région Provence Alpes Côté d'Azur
    • Département des Bouches du Rhône
    • Arles
    • Le Centre des monuments nationaux est heureux de soutenir les Rencontres de la Photographie d’Arles en accueillant des expositions dans l’abbaye de Montmajour
  • Grands partenaires

    • Fondation LUMA
    • BMW
    • SNCF
    • Pernot Ricard
    • Kering
  • Partenaires médias

    • Arte
    • Lci
    • Konbini
    • Le Point
    • Madame Figaro
    • France Culture