QUESTIONS FRÉQUENTES AU SUJET DU PRIX DÉCOUVERTE LOUIS ROEDERER

POURQUOI LES RENCONTRES D’ARLES ASSOCIENT-ELLES AU PRIX DÉCOUVERTE DES STRUCTURES POUR PROPOSER UN PROJET, ET NON UNIQUEMENT DES ARTISTES ?

Les Rencontres d’Arles associent au prix Découverte Louis Roederer les organisations qui accompagnent les artistes émergents : espaces associatifs, lieux indépendants, artistes run-spaces, lieux de monstrations aux formes hybrides ; galeries ; institutions ; fondations (...) qui réalisent un vrai travail de défricheur, repèrent et accompagnent les artistes.
Ces organisations, qui sont des acteurs importants qui défendent la photographie et les artistes, se font ainsi relais, découvreuses, pour présenter au Prix Découverte Louis Reoederer des artistes dont elles ont identifié, suivi, et/ou accompagné les travaux.


QUELLE COLLABORATION ENTRE L’ARTISTE ET LA STRUCTURE PORTEUSE DU PROJET ?

Il peut s’agir d’une relation à long terme, lorsque l’artiste et la structure travaillent ensemble depuis un certain temps, ou lorsque la structure représente le travail de l’artiste. Il peut aussi s’agir de collaborations plus courtes : lorsque l’artiste et la structure ont travaillé ensemble sur un projet et souhaitent s’associer de nouveau pour présenter un projet pour ce prix par exemple ; ou une collaboration nouvelle spécifiquement pour cet appel à projet.


Quel type de structures peut proposer un projet ?

Le statut du type de structure pouvant présenter un projet est très ouvert : espaces associatifs, lieux indépendants, artistes run-spaces, lieux de monstrations ; institutions ; galerie ; fondations ; lieux de résidence…
La structure en question doit s’organiser autour de l’exposition / la monstration des travaux d’artistes (par exemple, une maison d’édition n’entre pas dans le cadre de cet appel à candidatures, mais une librairie qui organise des expositions oui).


Une fois sélectionnés pour le Prix Découverte Louis Roederer, qu’est-il attendu de l’artiste, de la structure porteuse du projet et des Rencontres d’Arles ?

Les sélectionnés travailleront avec la commissaire et les Rencontres d’Arles pour réaliser l’exposition du Prix Découverte Louis Roederer à Arles.
Les Rencontres d’Arles et la commissaire accompagneront l’artiste et sa structure tout au long de la conception et la production de l’exposition.
La structure doit prendre en charge la production des œuvres de l’exposition et leur transport jusqu’à Paris. Les Rencontres d’Arles prennent en charge le transport des œuvres aller-retour jusqu’à Arles depuis Paris, leur assurance, la conception et la construction de la scénographie, le montage et le démontage des œuvres. Les Rencontres d’Arles invitent également l’artiste à Arles pendant 3 jours pour présenter son travail pendant la semaine d’ouverture.
Tous les termes de production sont mentionnés dans l'article 4 du Prix Découverte Louis Roederer.


Comment le prix Découverte Louis Roederer définirait les notions « d’artistes émergents » et de « récemment découvert » ?

Dans le cadre du Prix Découverte Louis Roederer, nous souhaitons donner la place à des artistes qui sont en début de carrière, ou dont le travail n’a pas encore connu de large diffusion. L’un des objectifs du Prix est alors de diffuser ce travail plus largement et de présenter ce travail à une audience internationale.
Les travaux proposés ne doivent ainsi pas avoir déjà fait l’objet de publication ou de monstration importante ; et il doit s’agir d’un travail récemment finalisé.
Par le Prix Découverte Louis Roederer, le festival se veut un tremplin pour des projets inédits.
  • Partenaires institutionnels

    • République Française
    • Région Provence Alpes Côté d'Azur
    • Département des Bouches du Rhône
    • Arles
    • Le Centre des monuments nationaux est heureux de soutenir les Rencontres de la Photographie d’Arles en accueillant des expositions dans l’abbaye de Montmajour
  • Grands partenaires

    • Fondation LUMA
    • BMW
    • SNCF
    • Pernot Ricard
    • Kering
  • Partenaires médias

    • Arte
    • Lci
    • Konbini
    • Le Point
    • Madame Figaro
    • France Culture