Édition 2022

FISHEYE IMMERSIVE

LE VOILE INTERPOSÉ

Depuis 2016, Fisheye explore l’image immersive dans toutes ses dimensions au sein des Rencontres d’Arles. Avec l’explosion médiatique en 2021 des termes « métavers » et « NFT », il nous est apparu évident qu’il fallait questionner ces notions et leur rapport au réel. L’exposition Le voile interposé met au défi notre capacité à distinguer la frontière entre le réel et le virtuel. Le titre fait référence à une formule de François-René de Chateaubriand : « le temps est un voile interposé entre nous et Dieu, comme notre paupière entre notre œil et la lumière ». Il renvoie aussi aux écrits de William Burroughs, notamment Le Festin nu, où les frontières sont brouillées, à travers l’usage de l’alcool et des pyschotropes. Présentant des œuvres inédites de Joan Fontcuberta, du collectif Obvious et du duo Pussykrew, Le voile interposé nous interroge sur ce que l’évolution des technologies immersives nous promet et ce que nous en souhaitons réellement.

Joan Fontcuberta et Pilar Rosado, Obvious (Hugo Caselles-Dupré, Pierre Fautrel, Gauthier Vernier), Pussykrew (Ewelina Aleksandrowicz, Andrzej Wojtas).

Commissaire de l'exposition : Benoit Baume.

  • Partenaires institutionnels

    • République Française
    • Région Provence Alpes Côté d'Azur
    • Département des Bouches du Rhône
    • Arles
    • Le Centre des monuments nationaux est heureux de soutenir les Rencontres de la Photographie d’Arles en accueillant des expositions dans l’abbaye de Montmajour
  • Grands partenaires

    • Fondation LUMA
    • BMW
    • SNCF
    • Pernot Ricard
    • Kering
  • Partenaires médias

    • Arte
    • Lci
    • Konbini
    • Le Point
    • Madame Figaro
    • France Culture