En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Kurt Tong

Glace et jade, le rituel du peigne

À la fin du XIXe siècle, grâce au marché de la soie, de nombreuses femmes chinoises gagnèrent leur indépendance financière et profitèrent d’une autonomie nouvelle. Ce phénomène déboucha progressivement sur le Rituel du peigne. Durant cette cérémonie, une jeune femme prenait un bain infusé de feuilles de mûrier tandis qu’une consoeur lui tressait les cheveux. Faisant voeu de chasteté, la jeune femme se libérait de ses obligations vis-à-vis de ses parents. Désormais, elle coifferait ses cheveux en une longue natte et ne porterait plus qu’une tunique claire avec un pantalon foncé. Choisir une existence indépendante des hommes n’était pas sans certains inconvénients. Beaucoup traversèrent l’Asie du sud-est pour aller occuper des emplois de nourrices et de domestiques. Ce projet est une lettre d’amour à ma nounou, Mak, 87 ans, qui travailla pour ma famille pendant près de quarante années. Mak ne possède que huit photos d’elle-même, mais ce projet est une exploration multimédia de sa vie extraordinaire, rendue possible par sept ans de travail en étroite collaboration avec elle. Son histoire est lentement révélée grâce à un mélange de mes propres archives familiales, de photographies trouvées chez sa famille élargie, de nouvelles photos, d’oeuvres à l’encre de Chine et de magazines féminins chinois couvrant une période de six décennies.

Commissaire de l’exposition : Duan Yuting.
Publication : Combing For Ice and Jade, Jiazazhi Press, 2019.
Lauréat du Photofolio Review 2018.