En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Artiste présentée par Diane Dufour

Marcela Paniak

1 juillet - 22 septembre

10H00 - 19H30

Le monde de Marcela Paniak est un monde de cartes de visite anciennes dénichées au marché aux puces, de fleurs séchées cueillies sur le bas-côté, de parties de chat glacé jouées avec elle-même, de vieilles comptines polonaises où il est question de sorcières et d’une petite fille grande comme mon pouce, de maisons de Lodz pleines de malice sans portes ni fenêtres. Est-ce parce que, durant toute son enfance, ses parents aimaient lui raconter des histoires en projetant l’ombre de figurines minuscules qui dansaient sur le mur de sa chambre ? Est-ce parce que collectionner des vieux livres de contes polonais, dénichés dans le grenier de sa grand-mère, lui a fait perdre ses ailes ? Est-ce parce que la question qui lui vient toujours est : comment arrêter le temps ? Une des séries a pour titre Elysium. Les Champs Élyséens sont un lieu mythologique où errent les âmes blessées des morts, sans souffrance ni désir, suspendues pour l’éternité. En cherchant la définition d’élyséen sur Internet, j’ai trouvé en anglais les mots pour dire Marcela : « blessed, blissful, celestial, charming, delightful, enchanting, glorious, happy, heavenly, paradisiac, ravishing, seraphic »*.

Diane Dufour


* Bénie, bienheureuse, céleste, charmante, délicieuse, ravissante, magni- fique, béate, merveilleuse, paradisiaque, enchanteresse, angélique.

Tirages réalisés par Janvier, Paris.
Encadrements réalisés par Plasticollage et Circad, Paris.
Exposition présentée à l’Atelier de la Mécanique, parc des Ateliers.