Édition 2018

Julien Creuzet

Maïs chaud Marlboro

Julien Creuzet explore les héritages culturels caribéens. Son travail associe le plus souvent poésie, chants, photographie, films et installation. Il combine ces médiums comme des langues qui s’enrichissent mutuellement. Dans leur tissage elles font advenir des espaces, des coïncidences, des jeux précis et lâches à la fois qui laissent libre cours à l’imaginaire. Les îles que forment l’archipel antillais et leur histoire marquée par les colonisations occidentales ont fortement influencé la pensée d’Édouard Glissant qui inspire l’attitude créatrice de l’artiste. Comme ces écrits, l’oeuvre de Julien Creuzet induit que ni l’identité de l’individu ni l’identité collective ne sont figées. L’échange se fait avec l’autre sans reniement de soi. Après que la fondation Ricard et Bétonsalon lui ont consacré des expositions personnelles, pour les Rencontres d’Arles, à l’ENSP, à l’invitation du Palais de Tokyo en collaboration avec Fisheye, il présente sa première réalisation incluant l’usage de la V.R. Cette oeuvre traite de la culture et de la circulation du maïs. Enfanté par les dieux méso-américains, cultivé depuis dix mille ans au Mexique, il migre en Europe et se vend sur les marchés précaires de Barbès à Paris. Un chant constitue la voix ambiante de l’exposition tandis qu’image des paysages mexicains, objets précolombiens et vues des champs européens se combinent.

Commissaire de l'exposition: Daria de Beauvais.
Dans le cadre du VR Festival.

  • Partenaires institutionnels

    • République Française
    • Région Provence Alpes Côté d'Azur
    • Département des Bouches du Rhône
    • Arles
    • Le Centre des monuments nationaux est heureux de soutenir les Rencontres de la Photographie d’Arles en accueillant des expositions dans l’abbaye de Montmajour
  • Grands partenaires

    • Fondation LUMA
    • BMW
    • SNCF
    • Pernot Ricard
    • Kering
  • Partenaires médias

    • Arte
    • Lci
    • Konbini
    • Le Point
    • Madame Figaro
    • France Culture