En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

16 - 20 juillet

BERTRAND MEUNIER

Ce que l'on ne voit plus

16 juillet - 20 juillet

Tarif financement individuel : 740 euros

Tous publics

S'inscrire au stage

Fabrice Courthial & Loïc Colomb
stage@rencontres-arles.com
+33(0)490 967 606

Lors de ces cinq journées, les participants exploreront la ville, ses franges, ses vies, aux côtés de Bertrand Meunier. En s’appuyant sur des repérages réalisés par l’équipe des Rencontres d’Arles, des zones urbaines ou rurales seront le support et le prétexte pour que chacun développe sa propre écriture photographique.
Nourri au quotidien par des discussions, des échanges, travaillant à la manière d’un collectif avec autant de regards distincts et singuliers, il s’agira de raconter la ville, sa périphérie, les personnes qui l’habitent et y travaillent.
La quête sera celle d’un certain quotidien, de ce qui n’est pas exceptionnel, à l’écart des média. Un quotidien qui se retrouve à quelque chose prêt ici et ailleurs, qui est là mais que l’on ne voit plus.
Une certaine banalité qui n’exclue pas la réalisation de photographies fortes, porteuses de sens, soulevant des questions autant qu’elles aiguisent notre vision, faisant appelle pour cela à une certaine poésie pour parler de ce qui nous entoure et qui compose nos sociétés.
Des premiers repérages à la finalisation d’une série en passant par les séances d’éditing, Bertrand Meunier guidera chacun, à chaque étape.
Abordant la photographie sur des points très précis qui sont liées notamment à la composition d’une image, qui fonctionnera dans un premier temps de manière autonome. Travaillant ensuite par tâtonnement, par expérimentation, pour assembler plusieurs photographies qui raconteront une histoire. Une narration née à un instant, en un lieu, mais qui porte en elle quelque chose d’universelle.
Cette démarche passionnante portera aussi sur la manière de rencontrer des personnes, d’appréhender le temps disponible, l’environnement présent... Un ensemble de petites choses concrètes qui conditionneront les prises de vues et par conséquent ce que l’on donnera à voir.
BERTRAND MEUNIER
Le travail de Bertrand Meunier se construit selon une méthode proche d’une démarche cinématographique.
Etude de terrain de longue haleine,  puis scénarisation d’une série d’images et construction en séquences. Se dégageant de l’information brute, il assume une intention subjective, souvent onirique.
A la fin des années 90, il s’intéresse au monde industriel chinois. Cette recherche, finalisée dans «Erased», fait l’objet de plusieurs voyages, répartis sur une décennie. Les restructurations étatiques du monde ouvrier et sa désintégration se révèlent dans un univers charbonneux et tourmenté.
En 2003, il entame, toujours avec la même démarche, une série consacrée au Pakistan. Au départ, la volonté de se pencher sur l’un des points de bascule du monde contemporain. Il en explore les franges et en traduit les tensions.
Pendant quatre ans, il applique sa démarche documentaire à un événement intime, la maladie de son père, et réalise «L’homme éloigné».
En 2009, une résidence à Sète déclenche le désir de travailler sur la France. Plusieurs années sont alors nécessaires pour parcourir, région par région, un terrain singulier et construire un regard critique. Fasciné par les territoires en crise, Bertrand s’interroge sur leur devenir et le nôtre.
http://tendancefloue.net/bertrandmeunier
CONTENU DU STAGE
- Présentation du métier de photographe
- Analyse des travaux antérieurs du participant
- Elaboration d’un projet photographique personnel
- Séances de prises de vue individuelles.
- Analyse des images réalisées, éditing, construction d’une série cohérente
- Entretien individuel de fin de formation
Lors de ces cinq journées, les participants exploreront la ville, ses franges, ses vies, aux côtés de Bertrand Meunier. En s’appuyant sur des repérages réalisés par l’équipe des Rencontres d’Arles, des zones urbaines ou rurales seront le support et le prétexte pour que chacun développe sa propre écriture photographique. 
Nourri au quotidien par des discussions, des échanges, travaillant à la manière d’un collectif avec autant de regards distincts et singuliers, il s’agira de raconter la ville, sa périphérie, les personnes qui l’habitent et y travaillent. La quête sera celle d’un certain quotidien, de ce qui n’est pas exceptionnel, à l’écart des média. Un quotidien qui se retrouve à quelque chose prêt ici et ailleurs, qui est là mais que l’on ne voit plus.Une certaine banalité qui n’exclue pas la réalisation de photographies fortes, porteuses de sens, soulevant des questions autant qu’elles aiguisent notre vision, faisant appelle pour cela à une certaine poésie pour parler de ce qui nous entoure et qui compose nos sociétés. 
Des premiers repérages à la finalisation d’une série en passant par les séances d’éditing, Bertrand Meunier guidera chacun, à chaque étape.

Abordant la photographie sur des points très précis qui sont liées notamment à la composition d’une image, qui fonctionnera dans un premier temps de manière autonome. Travaillant ensuite par tâtonnement, par expérimentation, pour assembler plusieurs photographies qui raconteront une histoire. Une narration née à un instant, en un lieu, mais qui porte en elle quelque chose d’universelle.

Cette démarche passionnante portera aussi sur la manière de rencontrer des personnes, d’appréhender le temps disponible, l’environnement présent... Un ensemble de petites choses concrètes qui conditionneront les prises de vues et par conséquent ce que l’on donnera à voir.

BERTRAND MEUNIER
Le travail de Bertrand Meunier se construit selon une méthode proche d’une démarche cinématographique.Etude de terrain de longue haleine,  puis scénarisation d’une série d’images et construction en séquences. Se dégageant de l’information brute, il assume une intention subjective, souvent onirique.A la fin des années 90, il s’intéresse au monde industriel chinois. Cette recherche, finalisée dans «Erased», fait l’objet de plusieurs voyages, répartis sur une décennie. Les restructurations étatiques du monde ouvrier et sa désintégration se révèlent dans un univers charbonneux et tourmenté.En 2003, il entame, toujours avec la même démarche, une série consacrée au Pakistan. Au départ, la volonté de se pencher sur l’un des points de bascule du monde contemporain. Il en explore les franges et en traduit les tensions.Pendant quatre ans, il applique sa démarche documentaire à un événement intime, la maladie de son père, et réalise «L’homme éloigné».En 2009, une résidence à Sète déclenche le désir de travailler sur la France. Plusieurs années sont alors nécessaires pour parcourir, région par région, un terrain singulier et construire un regard critique. Fasciné par les territoires en crise, Bertrand s’interroge sur leur devenir et le nôtre.
tendancefloue.net/bertrandmeunier

CONTENU :
- Étude et analyse des photographies réalisées
- Appréhender les différentes étapes d'une réalisation photographique personnelle
- Séances d'éditing afin de réaliser une série "homogène"
- Réflexions et discussions pour définir une approche
- Prise de vue quotidienne et réalisation d'une série

SE MUNIR DE
- Une sélection d’environ 30 images témoignant de votre pratique (de préférence sur format papier / format de votre choix)
- votre appareil de prise de vue avec chargeur, câble
- 2 à 3 cartes mémoires
- éventuellement un disque dur (compatible mac) ou votre ordinateur si vous le souhaitez

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES :
- Nombre de participants : entre 6 et 12 personnes
- Début du stage photo : 10h00 le lundi
- Fin du stage photo : 19h00 le vendredi (suivi d'un présentation des travaux réalisés jusqu'à 21h)
- Localisation : centre historique, à proximité des Arènes d'Arles

OBJECTIFS
- Appréhender les différentes étapes dans la réalisation d'une série photographique
- Elaborer un propos photographique à partir d’une sélection choisie

MOYENS PEDAGOGIQUES
- encadrement par un formateur ( accomapagné d'un assistant à partir de 8 participants)

MOYENS TECHNIQUES
- Postes informatiques Mac
- Une bibliothèque d’ouvrages photographiques (env. 500 references)- Divers accessoires vestimentaires, fournitures...
- Système d'éclairage de diverses natures, accessoires de studio, trépied...

ÉVALUATION
- Entretien et évaluation individualisée à l’entrée en formation- Réalisation d’une série personnelle évaluée en continu par le formateur
- Bilan oral de fin de formation

FORMALISATION Á L’ISSUE DE LA FORMATION
- Attestation de fin de formation