En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Galerie Folia, Paris, France

Stephen Dock

Our day will come

29 juin - 20 septembre

10H00 - 19H30

Des décennies de conflits et de revendications ont façonné l’identité du peuple nord-irlandais. Une violence sourde s’est inscrite dans leur culture en s’immisçant à tous les endroits de leur quotidien. Elle recouvre et hante les hommes, les lieux et les murs. Elle est gravée, scandée sans pour autant se déployer en des événements particuliers. Nichée dans les inconscients collectifs, cette « violence structurelle » est un combat sans fin, nourri par la transmission, de génération en génération. J’ai effectué un premier séjour à Belfast en septembre 2012. Les loyalistes y célébraient le centenaire du pacte d’Ulster. Les tensions induites pendant l’événement ont fait écho à la crise économique qui frappe l’Irlande du Nord sans distinction confessionnelle. Au bout de onze voyages, je me questionne toujours sur l’incapacité de ce peuple à trouver la paix. Je pèse bien entendu le poids du conflit, des blessures et de la mémoire. Une grande majorité de la population n’est pas prête à voir la situation évoluer. La reprise des attentats par « L’Armée républicaine irlandaise véritable » en 2019 témoigne de cet immobilisme. J’y vois un cercle vicieux, une façon d'exister qui s’entretient consciemment ou non.
Stephen Dock

Commissaire de l’exposition : Fannie Escoulen.

Exposition coproduite avec La Filature, Scène Nationale, Mulhouse et le musée Nicéphore Niépce, Chalon-Sur-Saône.