En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Randa Maroufi

porte de sebta

29 juin - 20 septembre

10H00 - 19H30

Tout commence à deux kilomètres de la frontière, sur la N13, quelque part entre la mer Méditerranée et la colline El Auyal : Porte de Ceuta, Bab Sebta en arabe. Randa Maroufi choisit trois kilomètres carrés de l’une des rares frontières terrestres entre Europe et Afrique, un port-franc devenu l’enclave de la contrebande. Invitée à Tétouan pour une résidence en 2015, l’artiste passe beaucoup de temps sur le terrain. Elle mesure, dessine, intègre peu à peu ce territoire complexe et commence un long travail avec les locaux. Elle fait des repérages, scanne la frontière, puis la reconstruit : Bab Sebta devient plus que jamais un lieu de folie. L’artiste donne de l’importance aux usagers qui traversent, fabriquent et disent la frontière. Ces femmes et ces hommes sont acteurs et actrices de leur propre vie : ils rejouent leur travail et répètent chacun de leurs mouvements. Bab Sebta est une mise en abîme de Ceuta et de sa tension, proche d’une enquête sociologique.
Agate Bortolussi

Exposition en partenariat avec le Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur.