En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Artiste présentée par Hans-Ulrich Obrist & Philippe Parreno

Shannon Ebner

3 juillet - 19 septembre

10H00 - 19H30

Au cours des cinq dernières années, Shannon Ebner a creusé le territoire poreux du langage en photographiant des mots et des lettres, qu’elle construit elle-même, dans des environnements allant des extérieurs de Los Angeles à l’espace de l’atelier d’artiste. Les œuvres sélectionnées pour Arles sont essentiellement tirées de son premier livre d’artiste The Sun As Error ainsi que de ses deux dernières expositions personnelles, Invisible Language Workshop et Signal Hill. Cette exposition exhaustive représente la poursuite de la recherche effectuée par Ebner sur le potentiel linguistique et matériel de la photographie, et le moment où elle laisse de côté des mots et des expressions spécifiques pour se tourner vers la construction d’un système visuel moins cloisonné. Le travail d’Ebner peut être perçu comme l’exploration permanente des propriétés démonstratives du langage et de la photographie, ainsi que du terrain où le mot et l’image oscillent entre le reconnaissable et l’illisible.
Exposition présentée à l’Atelier de Mécanique, Parc des Ateliers.
Au cours des cinq dernières années, Shannon Ebner a creusé le territoire poreux du langage en photographiant des mots et des lettres, qu’elle construit elle-même, dans des environnements allant des extérieurs de Los Angeles à l’espace de l’atelier d’artiste. Les œuvres sélectionnées pour Arles sont essentiellement tirées de son premier livre d’artiste The Sun As Error ainsi que de ses deux dernières expositions personnelles, Invisible Language Workshop et Signal Hill. Cette exposition exhaustive représente la poursuite de la recherche effectuée par Ebner sur le potentiel linguistique et matériel de la photographie, et le moment où elle laisse de côté des mots et des expressions spécifiques pour se tourner vers la construction d’un système visuel moins cloisonné. Le travail d’Ebner peut être perçu comme l’exploration permanente des propriétés démonstratives du langage et de la photographie, ainsi que du terrain où le mot et l’image oscillent entre le reconnaissable et l’illisible.

Exposition présentée à l’Atelier de Mécanique, Parc des Ateliers.