En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Artiste présentée par Tom Eccles

Liz Deschenes

3 juillet - 19 septembre

10H00 - 19H30

Ma démarche artistique est depuis toujours intimement liée au support photographique. J’ai contribué, dans mes activités artistiques, mes expositions, et en tant que commissaire et enseignante, à étendre le dialogue autour de la photographie. Je suis convaincue qu’il y a un schisme entre la manière dont on la pratique et celle dont on la perçoit. La couleur est souvent le « sujet » de mes œuvres. Au début, je me suis tournée vers la photographie de paysage pour aborder le débat sur les notions auto- réflexives du média, tout en tentant d’élargir l’expérience que le spectateur peut avoir de l’espace en créant une installation photographique sur mesure pour chaque site. Ces installations prennent en compte la totalité de l’espace alloué et sont reconfigurées en fonction de chaque nouveau lieu. L’élément monochrome est proéminent dans mon travail depuis mes débuts ; cet élément, avec d’autres démarches d’autoréflexion, n’ont pas une longue histoire dans la photographie, ce qui est principalement dû à la capacité inhérente de ce support à enregistrer et à documenter. Le rejet par la peinture de la représentation a condamné la photographie à représenter.
Je m’intéresse à la photographie qui cultive un dialogue d’autoréflexion tout en se faisant le miroir du monde extérieur, et qui utilise un langage qui intègre le concept à la forme.
Liz Deschenes
Exposition réalisée avec la collaboration de la Miguel Abreu Gallery, New York, et de la galerie Sutton Lane, Paris.
Exposition présentée à l’Atelier de Mécanique, Parc des Ateliers.
Ma démarche artistique est depuis toujours intimement liée au support photographique. J’ai contribué, dans mes activités artistiques, mes expositions, et en tant que commissaire et enseignante, à étendre le dialogue autour de la photographie. Je suis convaincue qu’il y a un schisme entre la manière dont on la pratique et celle dont on la perçoit. La couleur est souvent le « sujet » de mes œuvres. Au début, je me suis tournée vers la photographie de paysage pour aborder le débat sur les notions auto-réflexives du média, tout en tentant d’élargir l’expérience que le spectateur peut avoir de l’espace en créant une installation photographique sur mesure pour chaque site. Ces installations prennent en compte la totalité de l’espace alloué et sont reconfigurées en fonction de chaque nouveau lieu. L’élément monochrome est proéminent dans mon travail depuis mes débuts ; cet élément, avec d’autres démarches d’autoréflexion, n’ont pas une longue histoire dans la photographie, ce qui est principalement dû à la capacité inhérente de ce support à enregistrer et à documenter. Le rejet par la peinture de la représentation a condamné la photographie à représenter. Je m’intéresse à la photographie qui cultive un dialogue d’autoréflexion tout en se faisant le miroir du monde extérieur, et qui utilise un langage qui intègre le concept à la forme.

Liz Deschenes

Exposition réalisée avec la collaboration de la Miguel Abreu Gallery, New York, et de la galerie Sutton Lane, Paris.
Exposition présentée à l’Atelier de Mécanique, Parc des Ateliers.