En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Artiste présentée par Tom Eccles

Anne Collier

3 juillet - 19 septembre

10H00 - 19H30

L’œuvre photographique d’Anne Collier consiste essentiellement en un assemblage d’images d’objets quotidiens trouvés – magazines, pochettes de disque, puzzles, vieux livres, matériel de développement analogique, manuels de développement personnel abandonnés – qui joue sur la lisière entre le personnel et l’universel. S’inspirant autant de la publicité, de la photographie technique de la fin des années 1960 et des années 1970, que des démarches conceptuelles plus récentes, son travail engage le spectateur dans un enchevêtrement animé d’interrelations formelles et psychologiques. Collier examine dans ses œuvres les sujets de la perception et de la représentation, ainsi que la mécanique du regard. En abordant la biographie, la nostalgie et la mélancolie, elle met en place une tension entre l’objectivité photographique quasi chirurgicale qu’elle emploie et le contenu, souvent d’une grande force émotionnelle, qu’elle capture.
Exposition réalisée avec la Anton Kern Gallery, New York et Corvi-Mora Gallery, Londres.
Et de : Aphrodite Gonou, Jim Lambie, Thea Westreich / Ethan Wagner, Hilary Rubenstein, Melissa et Robert Soros, David Schrader.
Exposition présentée à l’Atelier de Mécanique, Parc des Ateliers.
L’œuvre photographique d’Anne Collier consiste essentiellement en un assemblage d’images d’objets quotidiens trouvés – magazines, pochettes de disque, puzzles, vieux livres, matériel de développement analogique, manuels de développement personnel abandonnés – qui joue sur la lisière entre le personnel et l’universel. S’inspirant autant de la publicité, de la photographie technique de la fin des années 1960 et des années 1970, que des démarches conceptuelles plus récentes, son travail engage le spectateur dans un enchevêtrement animé d’interrelations formelles et psychologiques. Collier examine dans ses œuvres les sujets de la perception et de la représentation, ainsi que la mécanique du regard. En abordant la biographie, la nostalgie et la mélancolie, elle met en place une tension entre l’objectivité photographique quasi chirurgicale qu’elle emploie et le contenu, souvent d’une grande force émotionnelle, qu’elle capture.

Exposition réalisée avec la Anton Kern Gallery, New York et Corvi-Mora Gallery, Londres.
Et de : Aphrodite Gonou, Jim Lambie, Thea Westreich / Ethan Wagner, Hilary Rubenstein, Melissa et Robert Soros, David Schrader.
Exposition présentée à l’Atelier de Mécanique, Parc des Ateliers.