En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Une proposition du Musée Nicéphore-Niépce (Chalon-sur-Saône) et on-situ

Chambre(s) claire(s), Notes sur la photographie

3 juillet - 19 septembre

10H00 - 19H30

Face aux temps nouveaux, un musée voué au photographique a pour mission d’inscrire les mutations dans un temps qui ne cède rien à la nostalgie mais propose le décryptage des actes, des faits, des gestes de la photographie. Nous la pratiquons tous, nous pensons la comprendre et la connaître. Et c’est parce qu’elle est devant nous, cette image à l’origine improbable, cet acte soi-disant banal et évident, que nous ne la voyons pas. Car ici rien ne se donne et tout est caché.
L’histoire de la photographie appliquée au musée, héritage de discours partiels, techniques et peu fondés, n’implique pas le spectateur. Elle tient des propos schizophréniques et s’adresse sans liens soit à l’amateur d’appareils, soit à l’esthète. On y confond volontairement la photographie et l’art.
Vouloir rendre compte de l’invention de Nicéphore Niépce et de ses multiples conséquences, doit remettre le spectateur en face de l’objet photographique, le mettre en situation de juger par lui-même de l’aspect, de la matière et du contenu d’une image photographique. Et comme cette suite d’objets disparates, l’appareil, l’image, la double page imprimée, le fonds de studio, le réseau lenticulaire, etc. ne parlent pas – ils prennent un malin plaisir à garder leur secret – nous devons au visiteur les explications qu’il est en droit d’attendre.
François Cheval, commissaire de l’exposition, directeur du musée Nicéphore-Niépce.
Face aux temps nouveaux, un musée voué au photographique a pour mission d’inscrire les mutations dans un temps qui ne cède rien à la nostalgie mais propose le décryptage des actes, des faits, des gestes de la photographie. Nous la pratiquons tous, nous pensons la comprendre et la connaître. Et c’est parce qu’elle est devant nous, cette image à l’origine improbable, cet acte soi-disant banal et évident, que nous ne la voyons pas. Car ici rien ne se donne et tout est caché. L’histoire de la photographie appliquée au musée, héritage de discours partiels, techniques et peu fondés, n’implique pas le spectateur. Elle tient des propos schizophréniques et s’adresse sans liens soit à l’amateur d’appareils, soit à l’esthète. On y confond volontairement la photographie et l’art. Vouloir rendre compte de l’invention de Nicéphore Niépce et de ses multiples conséquences, doit remettre le spectateur en face de l’objet photographique, le mettre en situation de juger par lui-même de l’aspect, de la matière et du contenu d’une image photographique. Et comme cette suite d’objets disparates, l’appareil, l’image, la double page imprimée, le fonds de studio, le réseau lenticulaire, etc. ne parlent pas – ils prennent un malin plaisir à garder leur secret – nous devons au visiteur les explications qu’il est en droit d’attendre.

François Cheval, commissaire de l’exposition, directeur du musée Nicéphore-Niépce.

Commissariat : François Cheval (musée Nicéphore Niépce),
Julien Roger et Jean-Michel Sanchez (On-Situ), assistés de Christelle Rochette et Jean-Marie Picard (musée Nicéphore Niépce),
Antony Charmoillaux (On-Situ).
Remerciements à : Véronique Bédouin, Bruno Bernard, Émilie Bernard, Anne-Céline Besson, Sylvain Besson, Yves Chane-Kane, Mathilde Cuvelier, Emmanuel Durand, Fabien Durand, Emmanuel Fournier, Sonia Floriant, Michel Frizot, Agnès Gallot, Adrien Gardère,
Sébastien Goude, Audrey Hoareau, Tamou Lacour, Michel Le Petit Didier, Érika Lamy, Rémy Malin, Thomas Muller, Damien Paillot, Didier Quilain, Kim Timby, Claudio Todeschini, Emmanuelle Vieillard, Vasken Yéghiayan.
Le musée Nicéphore-Niépce et la société On-Situ (Chalon-sur-Saône) expérimentent ensemble des formes spectaculaires d’explication
du photographique depuis plus de dix ans.
Chambre(s) Claire(s) est une sélection d’un ensemble plus large visible au musée Nicéphore Niépce à Chalon-sur-Saône.
Le musée Nicéphore Niépce reçoit la soutien d'Olympus France et de BMW Group France.
Exposition présentée au palais de l’Archevêché.
Commissariat : François Cheval (musée Nicéphore Niépce),Julien Roger et Jean-Michel Sanchez (On-Situ), assistés de Christelle Rochette et Jean-Marie Picard (musée Nicéphore Niépce), Antony Charmoillaux (On-Situ).
Remerciements à : Véronique Bédouin, Bruno Bernard, Émilie Bernard, Anne-Céline Besson, Sylvain Besson, Yves Chane-Kane, Mathilde Cuvelier, Emmanuel Durand, Fabien Durand, Emmanuel Fournier, Sonia Floriant, Michel Frizot, Agnès Gallot, Adrien Gardère, Sébastien Goude, Audrey Hoareau, Tamou Lacour, Michel Le Petit Didier, Érika Lamy, Rémy Malin, Thomas Muller, Damien Paillot, Didier Quilain, Kim Timby, Claudio Todeschini, Emmanuelle Vieillard, Vasken Yéghiayan.

Le musée Nicéphore-Niépce et la société On-Situ (Chalon-sur-Saône) expérimentent ensemble des formes spectaculaires d’explication du photographique depuis plus de dix ans. Chambre(s) Claire(s) est une sélection d’un ensemble plus large visible au musée Nicéphore Niépce à Chalon-sur-Saône .Le musée Nicéphore Niépce reçoit la soutien d'Olympus France et de BMW Group France.Exposition présentée au palais de l’Archevêché.