En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Fernando Montiel Klint

Actes de foi

4 juillet - 18 septembre

10H00 - 19H30

La société à laquelle nous sommes parvenus atomise et isole l’individu, codépendants de la technologie en tant qu’êtres individualistes et consommateurs que nous sommes, engouffrés dans une quête presque éthérée du plaisir total, où nous cessons de nous reconnaître et de nous connaître de manière organique. L’interaction a été supplantée par une simulation virtuelle dans laquelle l’introspection et la recherche de l’être, du « je » intérieur et de sa liberté animique sont réduites à une peau de chagrin.
Que signifie ici précisément le sens du mot « foi » ? Je m’intéresse à l’exploration de l’acte de foi dans la vie contemporaine sans lien avec la religion. Je recrée ma libération mentale grâce à des mises en scène et des actions qui sont captées par l’appareil photo, dans lesquelles j’invente d’artificieuses réalités faites d’atmosphères absurdes, à la recherche de l’introspection.
L’introspection est aussi un chemin de lumière vers la contemplation et la libération individuelle. Ce sont des moments d’inspiration lors desquels l’infini m’apparaît comme une révélation, en un zénith mental. Ce qui n’a pas de fin, ce qui est essentiel dépasse le monde d’ici-bas ; la foi remplace la logique et se transforme en un acte éternel et circulaire.
Fernando Montiel Klint
La société à laquelle nous sommes parvenus atomise et isole l’individu, codépendants de la technologie en tant qu’êtres individualistes et consommateurs que nous sommes, engouffrés dans une quête presque éthérée du plaisir total, où nous cessons de nous reconnaître et de nous connaître de manière organique. L’interaction a été supplantée par une simulation virtuelle dans laquelle l’introspection et la recherche de l’être, du « je » intérieur et de sa liberté animique sont réduites à une peau de chagrin. Que signifie ici précisément le sens du mot « foi » ? Je m’intéresse à l’exploration de l’acte de foi dans la vie contemporaine sans lien avec la religion. Je recrée ma libération mentale grâce à des mises en scène et des actions qui sont captées par l’appareil photo, dans lesquelles j’invente d’artificieuses réalités faites d’atmosphères absurdes, à la recherche de l’introspection. L’introspection est aussi un chemin de lumière vers la contemplation et la libération individuelle. Ce sont des moments d’inspiration lors desquels l’infini m’apparaît comme une révélation, en un zénith mental. Ce qui n’a pas de fin, ce qui est essentiel dépasse le monde d’ici-bas ; la foi remplace la logique et se transforme en un acte éternel et circulaire.

Fernando Montiel Klint

Tirages réalisés par Dupon, Paris
Encadrements réalisés par Plasticollage, Paris.
Exposition présentée au cloître Saint-Trophime.