En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Inaki Bonillas

Double clair-obscur

4 juillet - 18 septembre

10H00 - 19H30

En 2003, Iñaki Bonillas ouvre son œuvre aux vastes archives photographiques de son grand-père, J. R. Plaza, flot continu de réflexions sur la photographie, qui joint souvent des éléments a priori incompatibles : d’un côté le récit biographique, de l’autre une compilation quasi scientifique. Bonillas choisit ici de travailler à partir d’une image seule, prélevée dans les archives, dans l’idée d’explorer la possibilité, non seulement de la création d’une nouvelle série d’images à travers la juxtaposition, la recontextualisation ou d’autres formes de réinterprétation de la source originale, mais également de la création d’une nouvelle archive à part entière. Plus que la simple flexibilité des images, le but est de montrer à quel point les images sont capables d’engendrer des champs visuels distincts. L’image en question est un portrait de l’arrière-grand-père de l’artiste qui présente les traces d’une grille autrefois inscrite au crayon sur toute la surface de l’image, en vue d’une reproduction. La présence de ce découpage offre à l’artiste 104 images plutôt qu’une seule, 104 éléments qui ne sont pas seulement des fragments d’une plus grande image mais des images en elles-mêmes, qu’il peut utiliser en tant que telles. En renonçant à l’aspect figuratif de la photographie ou, en d’autres termes, à la possibilité de pouvoir reconnaître le sujet, l’artiste peut alors rechercher des manières différentes de représenter cette nouvelle archive abstraite. Mais arrivées à ce point, les images ne sont plus photographiques – elles sont désormais impossibles à départager –, ce qui permet à Bonillas de partir de cette neutralité et d’explorer quatre différentes techniques, avec notamment un film 16 mm et un dessin minutieux au crayon. Il est important de noter que la photographie originale possède une autre particularité : elle a été prise de manière à créer une situation de double clair-obscur, grâce à l’intersection des dégradés de lumière du premier plan et de l’arrière-plan. Ce phénomène lumineux, constitué d’axes qui se croisent, donne à l’artiste l’occasion de travailler avec une grande richesse de tons gris.

Exposition organisée en collaboration avec la galerie ProjecteSD, Barcelone.
Exposition présentée au couvent Saint-Césaire.
Exposition organisée en collaboration avec la galerie ProjecteSD, Barcelone.
Exposition présentée au couvent Saint-Césaire.