En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

JR

4 juillet - 18 septembre

10H00 - 19H30

JR possède la plus grande galerie d’art au monde. Il expose librement dans les rues, attirant ainsi l’attention de ceux qui ne fréquentent pas les musées habituellement. Son travail mêle l’art et l’action et traite d’engagement, de liberté, d’identité et de limite. Après avoir trouvé un appareil photo dans le métro en 2001, il explore l’univers de l’art urbain puis commence à travailler sur les limites verticales, dans les sous-sols interdits et sur les toits de la capitale parisienne. En 2006, il réalise Portrait d’une génération, des portraits de jeunes de banlieue qu’il expose, en très grand format, dans les quartiers bourgeois de Paris. Ce projet illégal est devenu officiel lorsque la mairie de Paris a affiché les photos de JR sur ses bâtiments. En 2007, avec Marco, il réalise Face 2 Face, la plus grande expo photo illégale jamais créée. JR a affiché d’immenses portraits d’Israéliens et de Palestiniens face à face dans huit villes palestiniennes et israéliennes et de part et d’autre de la barrière de sécurité. En 2008, il est parti pour un long périple international pour un projet dans lequel il souligne la dignité des femmes. À la même période, il met en place le projet The Wrinkles of the City, révélant à travers les rides des habitants de plusieurs villes, l’histoire et la mémoire d’un pays. En 2010, son film Women Are Heroes est présenté au festival de Cannes en compétition pour la Caméra d’Or. En 2011, il reçoit le TED Prize qui lui offre la possibilité de formuler « Un souhait pour changer le monde ». Le projet permet à chacun de participer à un projet artistique à grande échelle et de pouvoir transmettre un message. Le premier pays où une action a été réalisé à ce jour est la Tunisie. JR crée « l’art infiltrant » qui s’affiche, sans être invité. Des gens qui vivent souvent avec le strict minimum découvrent quelque chose d’absolument superflu. Et ils ne se contentent pas de voir, ils participent. Des vieilles dames deviennent mannequins pour un jour, des gosses se transforment en artistes pour une semaine. Dans cette action artistique, il n’y a pas de scène qui sépare les acteurs des spectateurs. Après les expositions locales, les images sont transportées à New York, Berlin, Paris ou Amsterdam où les gens les interprètent à la lumière de leur propre expérience. Comme il reste anonyme et n’explique pas ses immenses portraits grimaçants, JR laisse un espace libre pour une rencontre entre un sujet / acteur et un passant / interprète. C’est sur cela que JR travaille, pose des questions...

Projection réalisée par Coïncidence.
Projection au Théâtre Antique, samedi 9 juillet.
Projection réalisée par Coïncidence.
Projection au Théâtre Antique, samedi 9 juillet.