En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Musée Réattu

Véronique Ellena
RÉTROSPECTIVE

Alfred Latour
CADRER SON TEMPS

2 juillet - 30 septembre

10H00 - 18H00

9 euros

Fermé les lundis

Véronique Ellena
RÉTROSPECTIVE


Témoin passionné de la vie quotidienne dont elle révèle la spiritualité et magnifie la dimension rituelle à travers ses séries, photographe des choses simples auxquelles elle confère beauté et noblesse dans ses portraits, paysages et natures mortes délicatement mis en scène, Véronique Ellena est une artiste singulière dont le musée Réattu propose de découvrir l’oeuvre dans toute son ampleur. Cette première rétrospective institutionnelle invite à s'immerger au coeur de trente années de création, ponctuées de séries emblématiques développées à travers la commande publique (Les Grands Moments de la vie, Le Plus Bel âge, Le Havre) et émaillées de résidences artistiques donnant naissance à des ensembles majeurs comme Les Classiques Cyclistes ou Les Natures mortes de la Villa Médicis.
Du 30 juin au 30 décembre 2018.

Commissaire de l’exposition : Andy-William Neyrotti et Véronique Ellena, avec la collaboration de Guillaume Schneider.
Exposition produite par la Ville d'Arles.
Publication : Véronique Ellena. Rétrospective, Silvana, 2018.



Alfred Latour
CADRER SON TEMPS


Alfred Latour était peintre, graveur, dessinateur, designer, illustrateur et photographe. Artiste moderne, il a eu soif de représenter le monde, de créer un style propre. Ce qui interpelle à la lecture des photographies de Latour c’est la rigueur du cadrage. Il pense la construction en graveur et architecte, et souvent le sujet est renforcé par un élément structurant contenu dans l’image même. Il utilise la photographie pour répondre à une commande de reportage ou pour saisir les paysages qu’il souhaite peindre ou dessiner. Il n’expose pas son oeuvre photographique, il la range dans des boîtes que l’on découvre en 2016 seulement. On trouve jusque dans ses dernières images prises dans son village d’Eygalières un travail de témoignage sociologique saisissant. Toujours, le sensible l’emporte sur l’extraordinaire.
Du 29 mars au 30 septembre 2018.

Commissaires de l’exposition : Werner Jeker, Daniel Rouvier, Pierre Starobinski.
Publication : Alfred Latour photographies. Cadrer son temps, Actes Sud, 2018.

Pour les détenteurs d’un forfait : complément de 3 €.