En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Fondation Luma

Vers la lune en passant par la plage

2 juillet - 23 septembre

10H00 - 19H30

Pour l’été 2012, la fondation LUMA propose un programme qui permet- tra au public arlésien ou en visite dans la région de côtoyer des artistes plasticiens et de se familiariser avec une offre différente : une exposition inattendue Vers la lune en passant par la plage qui occupera les arènes d’Arles, la remise du prix LUMA à la plasticienne Helen Marten, et « La bibliothèque est en feu ».
À l’instar de l’exposition Il Tempo del Postino (Le temps du postier), Philippe Parreno et Liam Gillick, membres du Core Group (conseillers artistiques de la fondation LUMA qui comprend également Tom Eccles (Center for Curatorial Studies, Bard College, New York), Hans Ulrich Obrist (Serpentine Gallery, Londres) et Beatrix Ruf (Kunsthalle Zürich), ont été invités à présenter un projet pour le programme LUMA de l’été 2012. Cette forme de collaboration pour les deux artistes a commencé en 1995 lorsqu’ils ont imaginé ensemble l’exposition Moral Maze (Labyrinthe moral) au Consortium de Dijon ou encore au Magasin à Grenoble avec l’exposition The Trial Of Pol Pot (Le procès de Pol Pot) en 1998.
Pour cette nouvelle collaboration, Philippe Parreno et Liam Gillick ont travaillé avec Tom Eccles, Hans Ulrich Obrist, Beatrix Ruf et Maja Hoffmann pour concevoir une exposition qui mènera les visiteurs vers la lune, en passant par la plage.
L’exposition Vers la lune en passant par la plage se tiendra dans les arènes romaines d’Arles du 5 au 8 juillet 2012. Ce lieu historique majeur et populaire, fréquemment utilisé pour des corridas et des manifestations touristiques, accueillera un événement en constante évolution pendant toute la durée de l’exposition. À l’ouverture, les visi- teurs pourront découvrir un monceau de sable puis assisteront à la mutation progressive de cette plage en un paysage de lune grâce au travail d’une équipe de sculpteurs de sable, menée par le Hollandais Wilfried Stijger. Cet espace sera le théâtre d’interventions réalisées par une vingtaine d’artistes de renommée internationale qui guideront les visiteurs, réagiront à l’évolution du paysage et créeront des œuvres au sein et autour de l’arène.
Liste des artistes invités : Uri Aran, Daniel Buren, Elvire Bonduelle, Lili Reynaud-Dewar, Loretta Fahrenholz, Fischli & Weiss, Jef Geys, Dominique Gonzalez-Foerster, Ari Benjamin Meyers, Douglas Gordon, Pierre Huyghe, Klara Liden, Renata Lucas, Benoît Maire, Oscar Murillo, Anri Sala, Pilvi Takala, Rirkrit Tiravanija, Tris Vonna- Michell, Lawrence Weiner.
Cette exposition inédite, dont la forme reste soumise à la dynamique collective du groupe d’artistes réuni, reflète le caractère exploratoire de cette période de préfiguration pour le nouveau centre de création, production et d’exposition dédié à la création contemporaine que la fondation LUMA projette d’ériger au parc des Ateliers avec l’architecte américain Frank Gehry. Cette dynamique évolutive se retrouve également matérialisée dans le réemploi du sable utilisé pour la création de ce paysage en mouvement. La totalité du sable sera ensuite déposée sur le site du parc des Ateliers et mise à disposition du grand public dans un jardin d’enfants avant de servir à stabiliser les fondations du bâtiment conçu par l’archi- tecte américain.
Tom Eccles, Liam Gillick, Hans Ulrich Obrist, Philippe Parreno et Beatrix Ruf, commissaires de l’exposition Vers la lune en passant par la plage.
Pour l’été 2012, la fondation LUMA propose un programme qui permet- tra au public arlésien ou en visite dans la région de côtoyer des artistes plasticiens et de se familiariser avec une offre différente : une exposition inattendue Vers la lune en passant par la plage qui occupera les arènes d’Arles, la remise du prix LUMA à la plasticienne Helen Marten, et « La bibliothèque est en feu ».À l’instar de l’exposition Il Tempo del Postino (Le temps du postier), Philippe Parreno et Liam Gillick, membres du Core Group (conseillers artistiques de la fondation LUMA qui comprend également Tom Eccles (Center for Curatorial Studies, Bard College, New York), Hans Ulrich Obrist (Serpentine Gallery, Londres) et Beatrix Ruf (Kunsthalle Zürich), ont été invités à présenter un projet pour le programme LUMA de l’été 2012. Cette forme de collaboration pour les deux artistes a commencé en 1995 lorsqu’ils ont imaginé ensemble l’exposition Moral Maze (Labyrinthe moral) au Consortium de Dijon ou encore au Magasin à Grenoble avec l’exposition The Trial Of Pol Pot (Le procès de Pol Pot) en 1998.Pour cette nouvelle collaboration, Philippe Parreno et Liam Gillick ont travaillé avec Tom Eccles, Hans Ulrich Obrist, Beatrix Ruf et Maja Hoffmann pour concevoir une exposition qui mènera les visiteurs vers la lune, en passant par la plage.L’exposition Vers la lune en passant par la plage se tiendra dans les arènes romaines d’Arles du 5 au 8 juillet 2012. Ce lieu historique majeur et populaire, fréquemment utilisé pour des corridas et des manifestations touristiques, accueillera un événement en constante évolution pendant toute la durée de l’exposition. À l’ouverture, les visi- teurs pourront découvrir un monceau de sable puis assisteront à la mutation progressive de cette plage en un paysage de lune grâce au travail d’une équipe de sculpteurs de sable, menée par le Hollandais Wilfried Stijger. Cet espace sera le théâtre d’interventions réalisées par une vingtaine d’artistes de renommée internationale qui guideront les visiteurs, réagiront à l’évolution du paysage et créeront des œuvres au sein et autour de l’arène.Liste des artistes invités : Uri Aran, Daniel Buren, Elvire Bonduelle, Lili Reynaud-Dewar, Loretta Fahrenholz, Fischli & Weiss, Jef Geys, Dominique Gonzalez-Foerster, Ari Benjamin Meyers, Douglas Gordon, Pierre Huyghe, Klara Liden, Renata Lucas, Benoît Maire, Oscar Murillo, Anri Sala, Pilvi Takala, Rirkrit Tiravanija, Tris Vonna- Michell, Lawrence Weiner.Cette exposition inédite, dont la forme reste soumise à la dynamique collective du groupe d’artistes réuni, reflète le caractère exploratoire de cette période de préfiguration pour le nouveau centre de création, production et d’exposition dédié à la création contemporaine que la fondation LUMA projette d’ériger au parc des Ateliers avec l’architecte américain Frank Gehry. Cette dynamique évolutive se retrouve également matérialisée dans le réemploi du sable utilisé pour la création de ce paysage en mouvement. La totalité du sable sera ensuite déposée sur le site du parc des Ateliers et mise à disposition du grand public dans un jardin d’enfants avant de servir à stabiliser les fondations du bâtiment conçu par l’archi- tecte américain.

Tom Eccles, Liam Gillick, Hans Ulrich Obrist, Philippe Parreno et Beatrix Ruf, commissaires de l’exposition Vers la lune en passant par la plage.

Exposition conçue par Philippe Parreno et Liam Gillick, commanditée et produite par la fondation LUMA.
Exposition présentée aux arènes d’Arles.
Exposition conçue par Philippe Parreno et Liam Gillick, commanditée et produite par la fondation LUMA.
Exposition présentée aux arènes d’Arles.