En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Artiste présenté par Olga Sviblova

Alexandre Slussarev

1 juillet - 22 septembre

10H00 - 19H30

Les premières photographies de Slussarev datant du début des années 1960 annoncent déjà la création de son propre style, aux antipodes des principes du réalisme socialiste qui dominait alors la photographie soviétique. Sa fascination pour les questions formelles liées à la photo- graphie et pour les problèmes posés par la lumière et la composition ont déterminé sa trajectoire artistique, tout comme son intérêt pour les contenus métaphysiques et sa recherche d’origines transcendantales. C’est Slussarev qui, le premier, parla de « photographie métaphysique » dans les années 1970. Curieusement, une école de poètes métamétapho- riques réunis autour des mêmes objectifs fit son apparition à la même époque (Alexei Parshikov, Ivan Zhdanov, Alexander Yeremenko). Des années 1960 à la fin des années 1970, le travail d’Alexandre Slussarev fut caractérisé par son minimalisme, son intérêt pour la désintégration des structures et du tissu social, invisibles pour les individus soumis à la propagande soviétique, qui composaient la réalité soviétique, son intimité extrême ainsi que sa dimension plus largement philosophique. Les fenêtres, sujet favori de Slussarev, sont devenues un thème récurrent dans la photographie soviétique non officielle. À la même époque, d’autres artistes majeurs de la scène alternative russe comme Erik Boulatov, Ivan Chuikov et Oleg Vasiliev produisirent des séries de compositions autour des fenêtres et de la problématique de l’évasion. Dans une Union soviétique totalement hermétique, coupée du monde extérieur par le Rideau de fer, la quête d’une échappatoire était devenue le problème existentiel majeur. Pour Slussarev, cette échappatoire fut la lumière.

Olga Sviblova

Exposition produite par le Multimédia Art Museum de Moscou.
Exposition présentée à l'Atelier de la Mécanique, parc des Ateliers.