En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Jean-Louis Courtinat

LE TÉMOIGNAGE SOCIAL

1 juillet - 22 septembre

10H00 - 19H30

Cette exposition retrace trente années d’engagement auprès de ceux qui vivent en marge de notre société ou qui sont dans la pire des positions pour se défendre. Des enfants malades de l’institut Curie aux enfants abandonnés dans les orphelinats de Roumanie, des sans-abri accueillis à Nanterre aux personnes âgées en fin de vie, j’ai toujours vécu très longtemps avec eux, devenant à leur côté un combattant acquis à leur cause. Mes sujets sont toujours des sujets de proximité : des lieux précis, des univers clos, intimes, que je peux contrôler et où je peux revenir souvent. Je ne m’éparpille pas. Je me pose et je reste. Je suis un affectif : j’ai besoin d’établir des liens très forts avec les gens. Il m’est impossible de faire des photographies si je ne me sens pas totalement accepté. Au début, je discute beaucoup avec les gens afin d’obtenir leur confiance. Je vis avec eux, mais je ne dissimule jamais mon appareil photo car je ne veux pas tricher. Je photographie très près des gens. Depuis des années, je ne travaille qu’avec un seul objectif, un 28 mm que je garde en permanence sur mon appareil. Cette focale me permet d’avoir une distance idéale avec mon sujet. J’essaie d’être le plus discret possible et d’anticiper au maximum. Je choisis mon angle et ne bouge plus, ne respire plus. Je ne fais jamais de mise en scène. Il m’arrive de faire des portraits mais c’est toujours avec le consentement des gens. Aujourd’hui, quand je regarde mes images, je me demande si ce que j’ai enregistré est aussi riche que ce que j’ai vécu. Ai-je saisi l’essentiel ? Le cœur du propos se trouve-t-il d’ailleurs dans ce qui est montré ou dans ce qui n’est pas montré ? Je sais qu’il faut beaucoup plus que des photos pour que ces êtres fragiles ne portent plus le fardeau de préjugés et de tabous qui les livrent à l’oubli de tous.

Jean-Louis Courtinat

Projection : production exécutive par Coïncidence. Tirages réalisés par Processus, Paris. Encadrements réalisés par Plasticollage, Paris.
Exposition présentée à l’Atelier de la Mécanique, parc des Ateliers
Projection : production exécutive par Coïncidence.
Tirages réalisés par Processus, Paris.
Encadrements réalisés par Plasticollage, Paris.
Exposition présentée à l’Atelier de la Mécanique, parc des Ateliers