En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Antony Cairns

LDN

1 juillet - 22 septembre

10H00 - 19H30

Ces images montrent la façon qu’a la ville de différencier le temps en fonction de l’effort à accomplir. Sur un parvis, une passerelle ou un trottoir, le participant a des attentes bien définies, le chemin étant évident et ajusté. Puis, à un moment donné, le passage mène à un dédale d’escaliers et de rampes. On retrouve plusieurs de ces interruptions vertigineuses dans la série de photos LDN. Dans un labyrinthe, le visiteur doit s’arrêter pour réfléchir et trouver une solution. Dans de tels lieux, nous nous déplaçons de façon verticale et horizontale, calculant tout en avançant. La ville, présentée ainsi, est une sorte de parc où nous nous déplaçons selon les termes dictés par l’architecture du lieu : nous évoluons le long de chemins balisés, faisant une pause de temps à autre, nous déplaçant de façon automatique et faisant des choix. Nous sommes conscients d’avoir répondu à un environnement organisé. C’est ainsi que peut être lue la ville dans les travaux d’Antony Cairns. Mais ces images recèlent bien plus qu’une lecture novatrice des rues de la ville. Les photographies sont issues de films 35 mm partiellement développés puis solarisés avant d’être replongés dans le révélateur pendant encore cinq minutes environ. À partir de planches contact d’internégatifs, les photographies sont développées sur des feuilles d’aluminium préenduites. Le résultat n’est pas une image parfaitement réalisée mais une image marquée par les exigences du processus, les empreintes digitales, les éclaboussures, les boursouflures. La photographie porte en elle-même la preuve de sa fabrication, les accidents et incidents impliqués dans l’apparition de cette image. On a donc affaire tant à une vue trouble et rythmique d’un paysage urbain qu’aux petits aléas de la fabrication – le dépôt d’une poussière, la trace d’un fluide –, le tout étant représentatif de l’im
prévu, ou encore de cette autre facette de la vie qui se déroule sans tenir compte des plans et des prévisions.Ian Jeffrey
prévu, ou encore de cette autre facette de la vie qui se déroule sans tenir compte des plans et des prévisions.

Ian Jeffrey

Exposition présentée à l’Atelier de la Chaudronnerie, parc des Ateliers.
Exposition présentée à l’Atelier de la Chaudronnerie, parc des Ateliers.