Édition 2014

Exposition présentée par la Fondation Luma

Frank Gehry

Les Chroniques de Solaris

Les Chroniques de Solaris invitent, autour du travail de Frank Gehry, un groupe d’artistes internationaux à concevoir une mise en scène changeante, dans une exposition en mouvement.
Cette exposition rassemble des maquettes de projets de référence de Frank Gehry, réalisés ou non, sélectionnées par Gehry et Maja Hoffmann. Elle comporte la Loyola Law School et le Walt Disney Concert Hall de Los Angeles, les musées Guggenheim de Bilbao et Abu Dhabi, les Atlantic Yards de Brooklyn, le National Art Museum de Chine et le futur siège de Facebook à Menlo Park dans la Silicon Valley. Durant six mois, des intervenants issus de la musique, de l’architecture, de la chorégraphie ainsi que des penseurs apporteront leurs contributions. Cette exposition a pour intention de transformer la relation habituelle entre un architecte et des artistes, proposant d’autres formes de collabo- rations possibles entres les praticiens de ces différents domaines. Elle reflète également toute la transversalité de Frank Gehry ainsi que ses collaborations avec des musiciens, des réalisateurs et des écrivains. « Les arts sont une forme d’inspiration les uns pour les autres, je pense, dit Gehry. Ils m’ont aidé à me libérer lors de mes débuts. »
Les Chroniques de Solaris invitent, autour du travail de Frank Gehry, un groupe d’artistes internationaux à concevoir une mise en scène changeante, dans une exposition en mouvement. Cette exposition rassemble des maquettes de projets de référence de Frank Gehry, réalisés ou non, sélectionnées par Gehry et Maja Hoffmann. Elle comporte la Loyola Law School et le Walt Disney Concert Hall de Los Angeles, les musées Guggenheim de Bilbao et Abu Dhabi, les Atlantic Yards de Brooklyn, le National Art Museum de Chine et le futur siège de Facebook à Menlo Park dans la Silicon Valley. Durant six mois, des intervenants issus de la musique, de l’architecture, de la chorégraphie ainsi que des penseurs apporteront leurs contributions. Cette exposition a pour intention de transformer la relation habituelle entre un architecte et des artistes, proposant d’autres formes de collabo- rations possibles entres les praticiens de ces différents domaines. Elle reflète également toute la transversalité de Frank Gehry ainsi que ses collaborations avec des musiciens, des réalisateurs et des écrivains. « Les arts sont une forme d’inspiration les uns pour les autres, je pense, dit Gehry. Ils m’ont aidé à me libérer lors de mes débuts. »