En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Mazaccio & Drowilal

Wild Style

7 juillet - 21 septembre

10H00 - 19H30

Lauréats de la troisième «Résidence BMW au musée Nicéphore Niépce», le duo Mazaccio & Drowilal expose une large sélection de son œuvre dont le travail réalisé à Chalon-sur-Saône. Mazaccio & Drowilal n’ont même plus besoin de fabriquer des photographies. La société pourvoie à leur demande de représentation. Il suffit de se baisser pour ramasser ce qui fait la joie d’une génération : collection de chiens, naturistes enjoués, stars... Des histoires simples qui remettent en cause l’ordre établi des images et leur hiérarchie. Sans aucune retenue, ils attaquent frontalement le «bon goût». Ce serait une erreur cependant de croire aux seules vertus de l’iconoclastie. Les jeunes gens n’hésitent pas à afficher une certaine culture. Ce qui par ailleurs irrite, le rappel constant des références, intervient ici comme un jeu subtil et provocateur.
François Cheval, conservateur en chef du musée Nicéphore Niépce.

«Pour cette résidence, notre projet consistait en une étude anthropologique, iconographique, mais avant tout photo- graphique, sur l’animal et ses représentations culturelles contemporaines. Comment la représentation de l’animal et sa prolifération sur des supports variés parlent autant de notre rapport aux objets de consommation, à l’artefact et à la surface en général, que de notre rapport au sauvage. Cette période a aussi été l’occasion d’explorer de nouvelles modalités demonstration de nos images en essayant de tirer l’accrochage traditionnel de photographies vers un dispositif intertextuel plus vaste, de l’ordre de l’installation, qui attache une grande importance à la mise en relation et aux modes de présentation des images. » Mazaccio & Drowilal

Tirages réalisés par Sylvain Charles et les artistes.
Encadrements réalisés par le musée Nicéphore Niépce.
Exposition produite par BMW avec le soutien du musée Nicéphore-Niépce.
Exposition présentée au cloître Saint-Trophime.