En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Yves Chaudouët

Transports Davignon

C’est le Château Davignon, situé entre Arles et les Saintes-Maries-de-la-Mer, qui inspire à Yves Chaudouët cette fiction : l’attention de Louis, un jeune héritier, est soudain captée par la vision d’une jeune femme qu’il croit égarée dans son parc. La flâneuse est en réalité une de ses domestiques partie se promener. Transports Davignon est un film sur le regard ; le regard sur l’autre mais aussi, de manière réflexive, sur le regard cinématographique, sur l’image, ici largement inspirée des expériences picturales de l’auteur. C’est aussi un fabliau politique, critique des contes conventionnels. En carton de début, une citation de Michel Foucault au sujet de Raymond Roussel annonce l’une des références centrales du film : « Finalement, l’origine n’est restituée en son unité que par le triomphe du regard ; c’est lui qui décolle la vérité de son masque, partage le bien et le mal, dédouble l’être et l’apparence. »

Film coproduit par les Rencontres d'Arles, avec le soutien du FRAC PACA, Marseille.
Avec le soutien de Devialet et du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône
Publication : La Connaissance des sources, Actes Sud, 2017.