Édition 2023

LUMA

Ahlam Shibli

Appartenance dissonante

3 juillet - 30 avril 2024

10H00 - 19H30

Accessible

BILLETTERIE

En déployant des récits personnels, le travail d’Ahlam Shibli explore les façons dont l’histoire peut être reconstruite à travers l’objectif photographique.
Ancrée dans la vie de ses sujets, Shibli examine les conflits façonnant un large éventail de contextes privés, politiques et sociaux. Ses images enregistrent des points de vue méconnus sur la société en se concentrant sur des communautés, des lieux et des événements particuliers.

Rassemblant des séries de photographies clefs de toute sa carrière, ainsi que son œuvre la plus récente, Appartenir, créée lors de sa résidence à LUMA Arles, l’exposition révèle les nombreuses couches qui composent la réalité des lieux sur lesquels Shibli s’est penchée.

Dans Appartenir [Belonging] (2022-2023), Ahlam Shibli utilise le cadrage photographique afin de disséquer la « communauté imaginée » connue sous le nom d’Arles, et expose des communautés distinctes, juxtaposées ou imbriquées, formées par différents types d’allégeance. En revanche, ses œuvres précédentes s’articulent souvent autour de conflits binaires forts. Occupation (2016-2017) se fonde sur la destruction des moyens de subsistance des Palestiniens à al-Khalil/Hébron et dans les territoires occupés par le régime colonial israélien et les colons sionistes. Archives Ramallah [Ramallah Archive] (2014) indique les moyens de réorganiser l’existence collective et individuelle rencontrés dans les dossiers et les négatifs photographiques trouvés dans les archives de la municipalité de Ramallah et dans la ville contemporaine. [Dom Dziecka. La maison meurt de faim en ton absence] Dom Dziecka. The house starves when you are away (2008) étudie la manière dont les enfants des orphelinats polonais reconfigurent leur corps afin de créer des communautés qui leur sont propres. Dépendance [Dependence] (2007) sonde la répartition de la force corporelle entre les personnes âgées et les jeunes. Marché [Market] (2005) met en lumière l’économie souterraine mise en place par les migrants dans un centre industriel de l’Europe, à Turin, en Italie. Course hippique à Jéricho [Horse Race in Jericho] (1997) marque la parenthèse enchantée durant laquelle, dans le sillage des accords d’Oslo (1993 et 1995), la traditionnelle course de chevaux, qui faisait la renommée de la ville de Jéricho avant l’occupation israélienne des territoires palestiniens en 1967, a été organisée à nouveau.

Commissaires : Adam Szymczyk et Vassilis Oikonomopoulos.

  • Partenaires institutionnels

    • République Française
    • Région Provence Alpes Côté d'Azur
    • Département des Bouches du Rhône
    • Arles
    • Le Centre des monuments nationaux est heureux de soutenir les Rencontres de la Photographie d’Arles en accueillant des expositions dans l’abbaye de Montmajour
  • Grands partenaires

    • Fondation LUMA
    • BMW
    • SNCF
    • Kering
  • Partenaires médias

    • Arte
    • Lci
    • Konbini
    • Le Point
    • Madame Figaro
    • France Culture