En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Association du Méjan

Kazuo Ōno par Eikoh Hosoe et William Klein

Pas de deux

4 juillet - 28 août

11H00 - 19H00

6 euros

Inclus dans les forfaits / tickets en vente sur place uniquement.

L’exposition Pas de deux offre une confrontation entre les photographies réalisées par Eikoh Hosoe et William Klein avec Kazuo Ōno (1906-2010), cofondateur du mouvement de danse japonais butō, et interroge la dimension performative de l’acte photographique.

En 2006, est publié The Butterfly Dream, ouvrage magistral qui retrace l’intense collaboration d’Eikoh Hosoe et Kazuo Ōno entre 1960 et 2005. Le titre, métaphore romantique chère à l’artiste, peut aussi faire référence à la parabole du penseur chinois Tchouang-tseu dans laquelle le sage rêve qu’il est un papillon et, se réveillant, se demande s’il n’est pas plutôt un papillon qui rêve qu’il est Tchouang-tseu. Au-delà de l’idée d’un photographe enregistrant une performance éphémère, il s’agit d’une oeuvre dans laquelle Kazuo Ōno danse pour l’objectif d’Eikoh Hosoe qui, en retour, le met en scène par la photographie, de sorte qu’il devient impossible de savoir qui dirige l’autre.

En 1961, William Klein se rend à Tokyo et réalise un travail photographique qui sera publié en 1964 sous le titre Tokyo. Fasciné par les mutations d’une ville qui bascule dans la modernité en prévision des Jeux olympiques de 1964, il arpente les quartiers et se voit aidé sur place par Eikoh Hosoe et les membres du collectif VIVO que celui-ci a cofondé. William Klein fait également la connaissance de Kazuo Ōno, de son fils Yoshito Ōno, et de Tatsumi Hijikata, artistes avant-gardistes tous trois à l’origine du butō. Ces derniers, sous l’égide de Kazuo Ōno, posent et dansent pour l’objectif de William Klein qui les accompagne dans les rues et les stations de métro du quartier de Shimbashi.

Seules deux photographies issues de cette collaboration ont paru dans Tokyo. À l’occasion de l’exposition Pas de deux, sont présentées des photographies inédites qui retracent cette danse à quatre et manifestent une participation du photographe à la performance.

Exposition présentée par l’association du Méjan en collaboration avec les galeries Akio Nagasawa et Jean-Kenta Gauthier pour Eikoh Hosoe et avec la participation de William Klein.