Édition 2009

présenté par CHRISTIAN MILOVANOFF

OLIVIER METZGER

NIGHTSHOTS

Fermée le 13 septembre 2009
AUX AGUETS ET EN TOUTE CLAIRVOYANCE. Que l’on prête une attention soutenue aux photographies d’Olivier Metzger et la perception en sera plus grande, plus ample et plus aiguë. Il apparaîtra dès lors un univers familier, connu somme toute et en même temps singulier ou étrange. Malgré leur apparente simplicité, il se dégage en effet de ces images une impression qui mêle «le déjà-vu» avec «un pas encore vu», qui mêle le documentaire à la fiction, ou mieux, qui se joue de ces deux postures, les rendant ainsi complices l’une de l’autre. Un personnage quelconque et souvent isolé, un lieu la plupart du temps vide ou déserté, violemment éclairé ou pas, un objet détourné de sa fonction ou simplement là, presque en apparat, photographié tour à tour ou tout ensemble, tel est ou serait le protocole récurrent du photographe. On pourrait le dire autrement : une dramaturgie
ambiguë qui suppose de la part d’Olivier Metzger un regard attentif, scrutateur même, porté sur l’environnement contemporain. Loin de toute critique bavarde et tapageuse à l’égard du monde actuel (le nôtre, techno-capitaliste), loin également de toute nostalgie ou de son contraire, «l’héroïsation» aveugle du monde présent, Olivier Metzger est là, seulement aux aguets pour enregistrer avec obstination des moments quelconques que l’acuité de son regard, la précision optique et la qualité plastique du tirage photographique rendent inouïs et étranges. Tout se passe comme s’il attendait patiemment pour construire des moments où tout ce qui nous est commun devient, par un surcroît de familiarité, inquiétant, lointain parce que trop proche. Des thématiques se mettent en place, des formes s’organisent en toute clairvoyance : un requin dont on ne sait si la menace naît de sa carapace plastique ou de sa ridicule posture sur une remorque, l’attente d’un conducteur, la nuit, dans une voiture, un réflecteur orangé dont le cadrage accentue son inutilité, une autre image (surprenante mise en abyme) d’un homme scrutant des écrans de surveillance, un adolescent au bord d’un parapet entouré d’une collection bien rangée de bouteilles vides, une DS 19, blanche, perdue dans la nuit.
 Christian Milovanoff
 
À partir de travellings noctambules à l’attention flottante, Nightshot nous livre quelques plans sans raccord, fixés dans la nuit comme autant de photogrammes prélevés de la pellicule d’un long-métrage. Dans une distribution des rôles saisis dans le réel, souvent retenu, d’errances suburbaines, corps et décors se confrontent à l’incongruité qui surgit, de manière souvent inattendue. Frottements entre la réalité et ses doubles, ces apparitions amorcent dans leurs contextes, une narration que le spectateur est libre de prolonger, scènes en suspens, compositions parcellaires, dramaturgies ambiguës…
En filigrane, un regard est posé entre modernité et désuétude, espaces intermédiaires et présence sourde ou ostensible de la nature. Entre fiction et réalité, ces représentations muettes pourraient bien, à leur manière, nous dire quelque chose du monde en mouvement qui nous entoure et auquel elles adhèrent.
 Olivier Metzger

www.oliviermetzger.com
Olivier Metzger est représenté par la galerie Bertrand Grimont, Paris.
Toutes les photographies sont issues de la série nightshots.
www.bertrandgrimont.com
Tirages réalisés par PICTO Méditerrannée.

  • Partenaires institutionnels

    • République Française
    • Région Provence Alpes Côté d'Azur
    • Département des Bouches du Rhône
    • Arles
    • Le Centre des monuments nationaux est heureux de soutenir les Rencontres de la Photographie d’Arles en accueillant des expositions dans l’abbaye de Montmajour
  • Grands partenaires

    • Fondation LUMA
    • BMW
    • SNCF
    • Kering
  • Partenaires médias

    • Arte
    • Lci
    • Konbini
    • Le Point
    • Madame Figaro
    • France Culture