En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Amélie Labourdette

Artiste présentée par
Galerie Thierry Bigaignon, Paris, France

KÓSMOS - PLURALITÉ DES MONDES COMME BIBLIOTHÈQUE ABY WARBURGUIENNE [2017- 2019]

Constellation photographique, Kósmos, pluralité des mondes comme bibliothèque Aby Warburguienne a été réalisée dans le sud-ouest américain sur un territoire qui inclut les Fours Corners (Arizona, Colorado, Nouveau-Mexique et Utah) jusqu’au sud-ouest du Texas.

Par la saisie d’indices dans le paysage, Amélie Labourdette développe une lecture perspectiviste de ce territoire multi-mémoriel en associant une analyse anthropologique à une poétique subjective des images. Elle envisage avec Kósmos l’étrangeté primordiale de notre « environnement » terrestre perçu comme un monde crypté et tente de rendre compte de la relation de l’humain à la biosphère terrestre et au cosmos. Kósmos se fait le miroir des savoirs ancestraux des populations natives des Fours Corners mais également des recherches scientifiques contemporaines, telles que l’astronomie ou l’écologie, ainsi que des projections « utopiques » ou des impacts environnementaux, manifestations d’une modernité traversée d’hubris.

Les Pueblos (Hopis, Navajos, Zunis, Acoma, Keres, Tewa, Tiwa, Towa) et les peuples natifs du sud-ouest américain ne considèrent pas l’espace et les êtres qui y vivent comme des objets matériels qu’ils peuvent posséder, contrôler ou vaincre. Ils ont développé des savoirs liés à l’astronomie, d’où résulte à la fois une perception du cosmos où toutes les entités le constituant sont en interrelation et une conception du temps circulaire, où les catégories du passé, du présent et du futur ne se succèdent pas nécessairement, mais s’entremêlent, s’éclairent mutuellement et coexistent.

Kósmos est une constellation où le monde composé d’humains et de non-humains, animaux, végétaux, monde minéral et céleste, est abordé dans un tissu de relations, sous la forme de différentes mises en regard analogiques et poétiques de « cosmovisions » et de strates temporelles.


AMÉLIE LABOURDETTE
Née en 1974 à Troyes, France.
Vit et travaille à Paris, France.
Artiste visuelle et photographe, Amélie Labourdette a exposé son œuvre aussi bien en France qu’à l’étranger. Depuis 2015, elle effectue des résidences artistiques en Italie du sud, en Tunisie et aux États-Unis. En 2016, elle est lauréate du Sony World Photography Awards dans la catégorie Architecture, avec sa série Empire of Dust. En 2017, elle obtient la bourse de soutien à la photographie documentaire contemporaine du CNAP pour son projet Traces d’une occupation humaine.

Commissaire de l’exposition : Joerg Bader.