Ajax loader

ÉDITION 2012

2 juillet - 23 septembre

Arles à Pékin

La deuxième édition de "Caochangdi, Photo Spring, Arles in Beijing" a ouvert ses portes ce week end sous un soleil printanier et en présence de nombreux photographes dans une atmosphère festive.


Le prix Three Shadows 2011 (du nom du magnifique centre photographique créé par les photographes Rong Rong et Inri) a été attribué à Chen Zhe pour un travail de juxtaposition de photographies traduisant un sentiment de tragédie personnelle.


Les expositions investissent tout le quartier artistique de Caochangdi, (proche de 798/Dashanzi) dont beaucoup des magnifiques galeries ont été dessinées par Ai Wei Wei, dont l'absence forcée planait sur l'ensemble de l'évènement.


EIkoh Hosoe propose une nouvelle présentation de trois de ses projets dont Ordeal by Roses créé avec la poète Mishima. L'ensemble était imprimé magnifiquement sur des rouleaux d'inspiration traditionnelle. Un autre japonais Yamamoto Masao présentait une oeuvre subtile, accrochant de petites photos à même le mur dans un équilibre fragile.


Le Chinois Zhang Dali, qui expérimente sans cesse de nouvelles matières, présente de grands et beaux cyanotypes. L'artiste français Bernard Pras a réalisé à la galerie CAAW une magnifique installation de tissus et meubles qui regardé d'un point de vue élevé évoque une photographie noir et blanc de l'arrestation d'une femme par un soldat.


Le lien avec Arles réside dans la présentation de la lauréate du prix Découverte 2010 : Taryn Simon, l'exposition re Génération 2 créée par le musée de l'Elysée de Lausanne, la projection de la nuit de l'année dans toutes les galeries du quartier le samedi 30 avril prochain et surtout la re-création de l'exposition de 1988 qui avait fait évènement à Arles, dont Claude Hudelot et moi-même avions partagé l'initiative, mais dont surtout Karl Kugel avait magnifiquement réalisé le commissariat avec les travaux de plusieurs photographes chinois. L'ensemble de ces photographes étaient à nouveau réunis pour l'inauguration. Il a été très surprenant de se souvenir que Hong Hao l'un des maitres de la photographie conceptuelle chinoise d'aujourd'hui (Collections du MoMa et Pinault), se distinguait déjà brillament dans la sélection de travaux noir et blancs argentiques d'il y a vingt trois ans.


Photo Spring se distingue largement des nombreux festivals à la qualité très aléatoires que la Chine voit éclore, grâce à la qualité des lieux et à l'exigence de la programmation, menée en commun avec les galeristes de Caochangdi et quelques unes de 798.


L'ensemble, dirigé dans une atmosphère très sympathique par Rong Rong et Inri et l'équipe de Three Shadows et Bérénice Angrémy et l'équipe de Thinking Hands, mérite le voyage.


Du 23 avril au 31 mai programme complet sur www.ccdphotospring.com

I am a Cliché
Ecos da Estética Punk

Centro Cultural Banco Do Brasil, Rio de Janeiro

11 juillet > 2 octobre 2011


Artistes présentés : Andy Warhol, Ronald Nameth, Bruce Conner, David Lamelas, David Wojnarowicz, Dennis Morris, Destroy All Monsters, Jamie Reid, Peter Hujar, Robert Mapplethorpe, Stephen Shore, Linder


Commissaire d'exposition : Emma Lavigne, conservateur pour la création contemporaine au Centre Pompidou à Paris avec la collaboration de Thierry Planelle, illustrateur sonore et réalisateur de la bande son.

Installation sonore : Philippe Wojtowicz

Coordination internationale : Marc Pottier


Exposition créée par Les Rencontres d'Arles en 2010, présentée au CCBB Rio de Janeiro par Foro Sul.


Exposition réalisée avec la collaboration de :

The Andy Warhol Museum, Pittsburgh, PA, a museum of Carnegie Institute.

The Robert Mapplethorpe Foundation, New York.

Matthew Marks Gallery, New York.

P•P•O•W Gallery, New York.

303 Gallery, New York.

Michael Kohn Gallery, Los Angeles

John Marchant / Isis Gallery, Londres.

Stuart Shave / Modern Art, Londres.

Jean-Pierre Gapihan, Paris

Circad, Paris

Ltd Limited, Londres


> En savoir plus

Prix du Livre
Rencontres de Bamako 2011

Depuis deux ans, Les Rencontres d’Arles apportent une nouvelle dimension aux Prix du Livre en faisant don du deuxième jeu de livres, suite à son exposition à Arles, à une institution émergente dédiée à la photographie dans le monde. Les ouvrages reçus participent ainsi à la constitution de nouveaux fonds documentaires chaque année différents.


En 2010, les ouvrages reçus en 2009 ont enrichi la bibliothèque du Three Shadows Photography Art Center à Pékin, dans le cadre de la collaboration qui unit les Rencontres d’Arles et le « Caochangdi Photospring festival – Arles in Beijing » sur trois ans.


Les ouvrages reçus en 2010 et 2011 vont enrichir la bibliothèque du CAMM, Conservatoire des arts et des métiers multimédia Balla Fasseké Kouyaté au Mali, dans le cadre de la 8ème édition des Rencontres de Bamako, Biennale Africaine de la Photographie.


Rencontres de Bamako 2011

"Pour un Monde Durable"

du 1er novembre au 1er janvier 2012

rencontres-bamako.com

Caochangdi Photospring 2012
Arles à Pékin

Après deux années fulgurantes ayant attiré 65 000 visiteurs pour plus de 70 expositions, nous sommes heureux d’annoncer le lancement de la troisième édition de Caochangdi PhotoSpring le 21 avril prochain. Caochangdi PhotoSpring est organisé en collaboration avec les Rencontres d’Arles qui rassemble chaque été amateurs et professionnels de la photographie depuis plus de quarante ans. Le festival Caochangdi PhotoSpring offre à Pékin une véritable plateforme pour la photographie à travers un évènement annuel unique et des propositions de qualité.

Le quartier de Caochangdi, qui accueille le cur du festival, est aujourd’hui un centre vivant d’art contemporain dans la capitale chinoise, avec de nombreuses galeries, institutions, et résidences d’artistes. Les expositions de cette édition 2012 reflètent un engagement auprès de la scène photographique internationale tout comme le soutien du festival à la jeune création chinoise. Les institutions et galeries partenaires de Caochangdi et du quartier d’art 798 accueillent de nombreuses expositions photographiques, dont celle du Prix Nadar 2011, Jean-Christian Bourcart, une collaboration spéciale avec le FRAC des Pays de la Loire, à l’occasion des trente ans de cette politique culturelle, Women at Work, le photographe singapourien Stefen Chow ainsi que le japonais Hisaji Hara. L’exposition du prix Three Shadows pour la photographie dévoilera cette année encore les talents de la nouvelle génération de photographes en Chine tandis qu’un programme carte blanche permettra à de jeunes commissaires de partager leur vision de la photographie chinoise actuelle. Caochangdi PhotoSpring a également voulu célébrer sa collaboration avec les Rencontres à travers une exposition de son directeur, qui présentera au public pékinois la dernière série du photographe anglais Brian Griffin, inédite en Chine. Une vingtaine d’espaces associés enrichira cette programmation d’expositions inédites.

Cette année, le weekend d’ouverture se déroulera du 21 au 24 avril avec des évènements comme le Photo Folio Review, des conférences, des débats, ainsi que des projections, parmi lesquelles le documentaire de Trisha Ziff, La valise Mexicaine, à propos de la découverte de négatifs légendaires de la guerre civile espagnole de Robert Capa, Gerda Taro et David Seymour. Ces programmes permettront aux amateurs et aux jeunes photographes de discuter directement avec des experts chinois et internationaux. Tous les évènements seront ouverts au public.

Caochangdi PhotoSpring est le fruit d’une initiative et d’une coopération de long terme entre Thinking Hands et le Three Shadows Photography Art Centre. Il fait partie du festival Croisements 2012 et est présenté en partenariat avec l’ambassade de France en Chine. Il est monté en collaboration avec les Rencontres d’Arles ainsi qu’avec les galeries et institutions de Caochangdi, de 798 et de nouveaux partenaires engagés dans la photographie à Pékin.


Directeurs : Bérénice Angremy, Rong Rong & Inri. Commissaire invité : François Hébel, directeur des Rencontres d’Arles.


Thinking Hands est une structure de montage d’évènements culturels, créée en 2004, dont le but initial était le développement et la protection du quartier d’art 798, notamment à travers l’organisation du DIAF (Dashanzi International Art Festival) entre 2004 et 2007.

Le Three Shadows Photography Art Centre, ouvert en juin 2007, est l’unique institution professionnelle entièrement dédiée à la photographie et à l’art vidéo en Chine.


www.threeshadows.cn

www.thinkinghands.org

Delpire & Cie

Rétrospective de la carrière de Robert Delpire à la fois éditeur, cinéaste, publicitaire, présentée à Arles et à Paris (MEP) en 2009 et 2010, à Séoul en 2011, coproduite par Les Rencontres d’Arles, la Maison Européenne de la Photographie, Delpire éditeur et Aperture pour la présentation à NY, avec le soutien indéfectible et constant de la Fondation d’entreprise Hermès, sera exposée pour la première fois à NY dans 4 lieux à partir du 9 mai 2012. Les galeries new-yorkaises Howard Greenberg et Pace/MacGill s’associent à cette exceptionnelle célébration du travail et de la vie de Robert Delpire.


Aperture Gallery

Exposition du 10 mai au 19 juillet 2012

Heures d’ouverture : Lundi – Samedi 10h00 - 18h00


The Gallery at Hermès/Fondation d’entreprise Hermès

Exposition du 11 mai au 19 juillet 2012

Heures d’ouverture : Lundi – Samedi 10h00 – 18h00, excepté jeudi : 10h00 - 19h00


Cultural Services of the French Embassy

Exposition du 11 mai au 8 juin 2012

Heures d’ouverture : Lundi – vendredi 14h00 - 18h00


La Maison Française of New York University

Exposition du 21 mai au 19 juillet 2012

Heures d’ouverture : Lundi – vendredi 10h00 – 17h00


Howard Greenberg Gallery (Sarah Moon, New York)

Exposition du 21 mai au 19 juillet 2012

Heures d’ouverture : mardi – samedi 10h00 - 18h00


Pace/MacGill Gallery

Exposition du 10 mai au 16 juin 2012

Heures d’ouverture : Mardi – vendredi 9h30 - 17h30 , samedi 10h - 18h00

Shoot,
la photographie existentielle

Du 12 Octobre 2012 au 6 janvier 2013

Photographer's Gallery, Londres.


[ en savoir plus ]

Tbilisi Photo Festival

29 mai - 4 Juin, Tbilissi, Géorgie


Pour sa 3ème édition, le « Tbilisi Photo Festival», se place sous le signe du témoignage et de l'engagement. Avec, une exposition collective inédite consacrée à la Syrie plongée dans le chaos. Et la venue du photographe de guerre Stanley Greene, en invité d'honneur.

Le festival a pour ambition de montrer le meilleur de la photographie mais aussi de se poser comme le rendez-vous incontournable des photographies des mondes qui se rencontrent dans le Caucase, couloir à la croisée des univers asiatique, iranien, turc, européen, russe, arabe.

Les projections et les expositions abondent dans ce sens. Avec l'exposition collective «The Colors of the Black Sea» sur la mer noire ou se rencontrent l'Est et Ouest, «Iran, The Unveiled Image» avec des femmes photographes iraniennes et également l'exposition de photographies du XIXeme autour du portrait de cette Georgie traversée par ces influences.

En plus des travaux de photographes européens reconnus présents au festival, découvrez au travers des rencontres, des expositions et des projections la photo afghane, géorgienne ou arménienne, la photo iranienne, irakienne et russe...


www.tbilisiphotofestival.com

info@tblisiphotofestival.com


Nuit de l'Année des Rencontres d'Arles hors les murs

2 juin 2012


Comme pour ses deux premières éditions, la Nuit de la photographie, en partenariat avec la nuit de l'Année, organisée par les Rencontres d'Arles, sera le point d'orgue d'un long weekend de photographies et de « soupra » (table géorgienne, festive).


Dix écrans géants seront accrochés de par les rues du vieux Tbilissi. Entre le quartier des bains et la charmante place Goudiachvili du coeur historique, aux terrasses des cafés, chacun pourra se repaître du travail des meilleures agences, collectifs de photographes et des plus grands magazines et journaux comme Noor, Vu, Myop, Private, Elle, Liberation


La 3ème Nuit de la photographie offre une partie du programme de La Nuit de l'Année d'Arles enrichi par une sélection propre au Tbilissi Photo Festival. Photographes géorgiens, arméniens, turcs, azéris, russes, iraniens


Avec entre autres « Grozny - Nine cities », projets de trois femmes photographes russes sur la Tchétchénie d'aujourd'hui; des photojournalistes arméniennes avec Nazik Amenakyan sur les transsexuels, ou Azniv Andreasyan, sur la folie du skateboard à Erevan.Sans oublier l'étonnant travail d'agences afghane « Afghan Eyes » Une série sur les émeutes provoquées par les Corans brûlés, une autre sur la vie quotidienne afghane vue par des Afghans et irakienne « Metrography » basée a Baghdad (« The Sorrow of Kirkuk » ou « Day Laborers in Northern Iraq »). Le dynamique Russian Reporter Magazine présentera aussi son cru 2011.


Cette soirée festive débutera par deux concerts organisés par la branche culturelle de l'hebdomadaire géorgien d'actualité Tabula.


Tbilisi photo festival sera également invité à la Nuit de l'Année 2012 des Rencontres d'Arles.

Rong Rong co-fondateur avec Inri du Three shadows photographic art center, dessiné par Ai Wei Wei.
Hong Hao, Karl Kugel, Chen Baosheng, Xia Yonglie, Claude Hudelot, , Zhang Hai'er, Ling Fei, François Hébel
Tbilisi Photo Festival

Après le succès du premier « Tbilisi Photo Festival », qui a rassemblé 15 000 personnes en mai 2010, la capitale géorgienne en accueille la deuxième édition, du 25 au 31 mai 2011.


A l’occasion de la « Nuit de la Photographie », réplique caucasienne de la Nuit de l'Année des Rencontres d'Arles, de la tombée de la nuit jusqu’à l’aube, dix écrans seront à nouveau disséminés le 28 mai dans les rues et places du vieux quartier de Tbilissi


Le meilleur de la photographie mondiale y sera projeté : un condensé du travail des plus grands collectifs, agences, magazines et organes de presse (Libération, Noor, Reuters, MYOP, VII agency, ).

Tbilissi au cur du Caucase, au carrefour des mondes turc, iranien, russe et européen, entend être le point de convergence des photographes de ces univers si divers si imbriqués. Sur les écrans, de nombreux jeunes auteurs géorgiens, arméniens, azéris, russes, turcs, iraniens se mêleront aux signatures les plus reconnues.


L’évènement est organisé dans le cadre d’une « Semaine de l'Europe » par la Maison de l'Europe de Tbilissi, fondation destinée à promouvoir la culture et les valeurs européennes en Géorgie, et la Maison de la Photographie de Tbilissi.


Dans cet esprit, quatre expositions illustreront ce Caucase du cur des mondes, enchevêtré dans une Europe dont la modernité l’a touché en un « clic » par la photographie.


La Géorgie au carrefour de la modernité -

La collection Ermakov, XIXème S.

Pour la première fois, une partie de la collection de Dimitri Ermakov (1848 – 1916) est exposée. Après les avoir tout juste restaurés, le Musée de l'Histoire de Tbilissi met à la disposition du « Tbilisi Photo Festival » une série de clichés de la collection de ce pionnier de la photographie du Caucase : construction du chemin de fer, portraits de la noblesse géorgienne, art des bains à Tbilissi, paysages des montagnes caucasiennes, villes – de Tbilissi à Batoumi - au charme subtil dégagé par le mélange des cultures orientales et européennes


Changes

Printemps arabe de 2011, révolutions colorées du début des années 2000 dans l’ex-bloc socialiste le monde se révolte. Cette exposition de groupe, montée en partenariat avec la jeune et prometteuse galerie parisienne La Petite Poule Noire, réunit les images de photographes qui ont témoigné de ces bouleversements de Belgrade à Bichkek, de Tbilissi à Tunis, de Kiev au Caire. Alex Majoli, Thomas Dworzak, Dominic Nahr (Magnum), Yuri Kozyrev (Noor), Lionel Charrier, Julien Daniel et Guillaume Binet (MYOP), Justyna Mielnikiewicz


Kavkaz, de Thomas  Dworzak 

Le célèbre photographe de l'agence Magnum nous livre la première exposition complète de son travail, issue de son livre Kavkaz. « Durant le printemps 1993, je décidai de vivre à Tbilissi pour quelques mois avant de retourner à l’université. C’est à cette période que j’ai découvert les cultures du Caucase. L’hospitalité, la beauté des langues, l’incroyable rapidité des changements de la période postsoviétique, les guerres et les conflits, la bravoure et la cruauté ».

Le photographe allemand, connu entre autres pour son travail sur les guerres de Tchétchénie, présente 80 images en noir et blanc de ce Caucase de bruit et de fureur qui a dévoré son objectif.


Géorgie - Nouvelle vague

Certains ont commencé la photographie durant la période soviétique, d’autres après Mais tous s’y sont livrés à corps perdus à partir du début des années 1990. L’exposition nous fait découvrir les uvres des maîtres géorgiens de la photographie moderne comme Youri Mechitov avec sa série de portraits du cinéaste Serge Paradjanov, Gouram Tsibakhachvili et ses « Explications », aussi bien que les jeunes photographes Besso Ouznadzé, David Meskhi ou Marika Asssatiani dont les travaux commencent à charmer la scène photographique européenne. Le clou de l’expo ? Une merveilleuse série de photographies d’un autodidacte, Chalva Alkhanaidzé.


Lors du « Tbilisi Photo Festival » se tiendront également des conférences et discussions dans le cadre de la « Semaine de l'Europe. » Des personnalités connues du monde de la politique et de la culture livreront leur vision de l’Europe, de ses liens avec la Géorgie, des bouleversements du monde en ce début du XXIème siècle.


www.europeanweek.ge

Atmosphère du quartier de galeries de Caochangdi