Ajax loader

Davide Monteleone - Daguestan, série Le Chardon Rouge, 2009

Davide Monteleone

LE CHARDON ROUGE

Photoreporter depuis 1998, l’Italien Davide Monteleone est le lauréat 2011 de l’European Publisher’s Award for Photography décerné par cinq éditeurs européens de photographie. Il a parcouru pendant plusieurs années les pays du Nord Caucase (Tchétchénie, Ossétie du Sud, Géorgie, Abkhazie, Daguestan, etc.) confrontés aux conséquences de l’effondrement de l’ex-Union soviétique. Son travail, qui s’intéresse aux conséquences des différents conflits et bouleversements de la fin du 20e siècle dans ces régions marquées par une forte diversité ethnique et religieuse et par de puissants enjeux géostratégiques, parvient à restituer la complexité mais aussi la fragilité des situations et des populations confrontées aux nouvelles et fluctuantes frontières que l’Histoire récente écrit le plus souvent par la force.


www.davidemonteleone.com

Davide Monteleone

Né en 1974 en Italie.

Vit et travaille en Russie et en Italie.


Davide Monteleone abandonne ses études d’ingénieur et part vivre aux États-Unis, puis au Royaume-Uni, où il se découvre un intérêt pour la photographie et le journalisme. En 2000, de retour en Italie, il se lance dans des études de photographie et commence à travailler pour de célèbres magazines italiens. Fin 2001, il repart, à Moscou cette fois, où il s’installe jusqu’en 2003, travaillant en tant que correspondant pour l’agence de photo Contrasto. Il commence à travailler régulièrement pour des journaux nationaux et internationaux de renom, tels que D, Io Donna, l’Espresso, The New York Times, Time, Stern et The New Yorker, entre autres. Son travail de photojournalisme a été salué de nombreuses fois par la critique. Il a notamment reçu le World Press Photo Prize en 2007 et 2009, ainsi que l’International Photo Award en 2008. Ces dernières années, il commence à exposer et à enseigner, en parallèle de son travail éditorial. Après avoir travaillé 10 ans pour Contrasto, Monteleone rejoint VII Photo.


Capitole, chapelle Saint-Laurent

> 2 septembre

5 €

(tarification spéciale, hors forfait des Rencontres d'Arles)