Ajax loader

Muriel Toulemonde - Sans titre, vidéo La Théorie des Vagues, 16/6, 20’07, couleur, sonore, 2011

Muriel Toulemonde

Enseignante ENSP

LE MONDE FLUIDE DES FORMES

L’exposition Le Monde Fluide des Formes rassemble une sélection d’oeuvres vidéographiques de Muriel Toulemonde, réalisées entre 2001 et 2011. Le titre proposé tente de rendre compte de deux dimensions, essentielles et intrinsèquement liées, du travail de l’artiste : l’observation des flux et l’étude de mouvement. Le choix des oeuvres, opéré sur une période de travail de dix ans, veut rendre perceptible à la fois la permanence de ces thèmes dans le champ d’expérimentation de l’artiste et l’évolution qui s’y joue immanquablement.

Dans les vidéos les plus anciennes, telles Fabeltier (2000) ou Atalante (2004), temps et mouvement sont fondamentalement incarnés par la figure, que celle-ci soit humaine ou animale. Le médium vidéo permet de fixer la trajectoire du corps mis à l’épreuve d’une gestuelle plus ou moins contraignante, puis d’isoler et diluer cette performance physique dans une temporalité singulière, détachée du cours inexorable des choses.

C’est de manière plus structurelle que le mouvement est abordé dans La Théorie des vagues (2011). Ce film, entièrement tourné dans un laboratoire de mécanique des fluides, s’apparente à une longue chevauchée. Corps et vague, qui ne font qu’un, sont emmenés au rythme du mécanisme des soufflets dans le bassin à houle. Au cours de cette traversée, la représentation du mouvement des vagues, abordée par le prisme de différents langages, progresse peu à peu vers une forme abstraite d’ondulation, vers la simple ligne sinusoïdale.

Ainsi, le spectateur du Monde Fluide des Formes, exposition accueillie à l’École nationale supérieure de la photographie, sera invité à faire, dans l’espace de la galerie Arena, l’expérience du flux, l’expérience d’une image qui ne se fixe pas et pourtant reste. Pour reprendre les mots de P. Dubois, il sera en mesure de percevoir, de recevoir, non pas une image objet, mais « un état-image, c’est-à-dire une forme qui pense ».


www.murieltoulemonde.com

Galerie Arena

> 2 septembre

10 h - 13 h et 14 h - 19 h

Entrée libre


> billetterie