Ajax loader
La Guerre des gosses
Léon Gimpel

Commissaire de l’exposition : Luce Lebart, directrice des collections de la Société française de photographie.


Paris, août 1915: les hommes sont à la guerre et les femmes travaillent... Loin de leurs parents, les enfants de la rue Greneta jouent le conflit. Muni de son seul appareil de prise de vue et de quelques dessins de Poulbot en tête, Léon Gimpel croise cette armée de gosses. De cette rencontre au coeur du quartier du Sentier naît une série de tableaux photographiques composés, enregistrés alternativement en couleur (autochrome) et en noir et blanc. Au fil des jours, Léon Gimpel et son armée de gosses élaborent ce que l’on pourrait qualifier de «petite typologie des images de la Grande Guerre». Presque toutes les scènes archétypales sont représentées. Gimpel et l’armée de la rue Greneta ne miment pas la mort mais l’héroïsme, le courage et la victoire des enfants de la patrie. Mais avant tout, Gimpel et ses «petits poilus» du coeur de Paris s’amusent à faire des photographies et à se faire photographier. Jugée trop peu sérieuse par l’hebdomadaire L’Illustration, l’armée de la rue Greneta est mise à l’honneur par la Société Lumière qui en présente, à l’automne 1915, des agrandissements en vitrine de sa boutique de la rue de Rivoli.

Luce Lebart


sfp.asso.fr/collection/index.php/guerre-des-gosses


Exposition réalisée en partenariat avec la Société française de photographie.

Numérisations réalisées dans le cadre du programme national de numérisation du Ministère de la Culture, par Picturae.

Post-traitement par Léa L'Azou et Manon Dubois (SFP).

Fac-similés réalisés par Granon Digital et Sabrina Esmeraldo.

Église des Frères Prêcheurs

7 juillet au 31 août

10h - 19h30

12 €

billetterie

Autoportrait de Léon Gimpel.


Léon Gimpel

Né en 1873 à Strasbourg.

Décédé en 1948 à Sévignacq-Meyracq.


Photoreporter de renom, Léon Gimpel donne, de son vivant, son fonds d’images et le précieux manuscrit de ses mémoires à la Société française de photographie, laquelle organisa, avec le musée d’Orsay en 2008, sa première rétrospective. Collaborateur du journal l’Illustration, il travaille sur commande et par séries. Photographe audacieux, inventif et plein d’humour, il se passionne pour le premier procédé couleur commercialisé par les frères Lumière, l’autochrome, dont il devient un des plus virtuoses pratiquant. Il enregistre des sujets aussi variés que les illuminations de Paris, les champignons, l’aérostation, la micrographie, les anaglyphes, ses vacances en famille ou encore les innondations de Paris.

Les troupes prennent un repos bien gagné en savourant les sucres d’orge, Paris, 1915. Avec l’aimable autorisation de la Société française de photographie (SFP).
The Troops Take a Well-Earned Rest, Enjoying Barley Sugar, Paris, 1915. Courtesy of the Collection Société française de photographie (SFP).
Exécution d’un boche au moyen d’une pièce de 75! Paris, 1915. Avec l’aimable autorisation de la Société française de photographie (SFP).
Execution of a Boche with a French 75! Paris, 1915. Courtesy of the Collection Société française de photographie (SFP)
Les troupes prennent un repos bien gagné en savourant les sucres d’orge, Paris, 1915. Avec l’aimable autorisation de la Société française de photographie (SFP).
The Troops Take a Well-Earned Rest, Enjoying Barley Sugar, Paris, 1915. Courtesy of the Collection Société française de photographie (SFP).
Exécution d’un boche au moyen d’une pièce de 75! Paris, 1915. Avec l’aimable autorisation de la Société française de photographie (SFP).
Execution of a Boche with a French 75! Paris, 1915. Courtesy of the Collection Société française de photographie (SFP)
Les troupes prennent un repos bien gagné en savourant les sucres d’orge, Paris, 1915. Avec l’aimable autorisation de la Société française de photographie (SFP).
The Troops Take a Well-Earned Rest, Enjoying Barley Sugar, Paris, 1915. Courtesy of the Collection Société française de photographie (SFP).
Exécution d’un boche au moyen d’une pièce de 75! Paris, 1915. Avec l’aimable autorisation de la Société française de photographie (SFP).
Execution of a Boche with a French 75! Paris, 1915. Courtesy of the Collection Société française de photographie (SFP)
Les troupes prennent un repos bien gagné en savourant les sucres d’orge, Paris, 1915. Avec l’aimable autorisation de la Société française de photographie (SFP).
The Troops Take a Well-Earned Rest, Enjoying Barley Sugar, Paris, 1915. Courtesy of the Collection Société française de photographie (SFP).