Ajax loader
bAsma alsharif
Mon travail évolue entre le cinéma et l’installation. En recourant à la photographie, au film, à la vidéo, au son, au langage et à la performance, j’utilise l’expérience de la communication visuelle en tant que fonction intuitive permettant de révéler la faillibilité de notre perception et l’échec de l’histoire. Je dialogue avec le politique sur un plan émotionnel et viscéral, par le biais d’oeuvres aux dimensions immersives et lyriques. En créant des environnements familiers menant à des expériences déroutantes, mon oeuvre distille une sensation faite à la fois de sécurité et d’étrangeté. L’environnement naturel est une obsession chez moi : la nature nous offre de quoi survivre, et cependant nous détruisons activement notre environnement, tout en imaginant en faire partie intégrante. Mes images nous renvoient à notre propre existence, précaire et pourtant persistante, sur cette planète.
Commissaire de l’exposition : Mouna Mekouar.
Grande Halle
4 juillet - 25 septembre
10h -19h30
Basma AlSharif
Basma Alsharif est d’ici et de nulle part. Née au Koweït de parents palestiniens, elle a grandi dans la Bretagne française, aux États-Unis et, par l’intermédiaire de sa famille, a maintenu une relation étroite avec la bande de Gaza. Elle est titulaire d’un master en Beaux-Arts obtenu en 2007 à l’université de l’Illinois (Chicago) et sa pratique, qui a évolué de manière nomade entre Gaza, Le Caire, Amman, Beyrouth et Charjah, s’ancre aujourd’hui à Los Angeles. Ses expositions principales sont "Les Modules" (Palais de Tokyo, Paris), "Here and Elsewhere" (New Museum, New York), "The Jerusalem Show" (Fondation Al-Ma’mal pour l’art contemporain, Palestine), "Videobrasil" et "Manifesta 8". Elle a remporté le Prix du jury à la Biennale de Charjah, le prix de la Fondation Marcelino Botín, et le prix de la LOOP Fair. Basma est représentée par la Galerie Imane Farès à Paris.
Née en 1983 au Koweït. Vit et travaille à Los Angeles, États-Unis.
Trompe l’Oeil, 2016. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la British Library Creative Commons.
-------
Trompe l’Oeil, 2016. Courtesy of the artist and the British Library Creative Commons.
High Noon, USA/JAPON, 2015, photographie couleur. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la galerie Imane Farés.
-------
High Noon, USA/JAPAN, 2015, colour photograph. Courtesy of the artist and Galerie Imane Farés.
Original Family Archives : The Story of Milk and Honey, Liban, 2011, photographie couleur. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la galerie Imane Farés.
-------
Original Family Archives: The Story of Milk and Honey, Lebanon, 2011, colour photograph. Courtesy of the artist and Galerie Imane Farés.
Trompe l’Oeil, 2016. Avec l’aimable autorisation de l’artiste.
-------
Trompe l’Oeil, 2016. Courtesy of the artist.
Trompe l’Oeil, 2016. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de l’Imperial War Museum Archives.
-------
Trompe l’Oeil, 2016. Courtesy of the artist and the Imperial War Museum Archives.
Trompe l’Oeil, 2016. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la British Library Creative Commons.
-------
Trompe l’Oeil, 2016. Courtesy of the artist and the British Library Creative Commons.
High Noon, USA/JAPON, 2015, photographie couleur. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la galerie Imane Farés.
-------
High Noon, USA/JAPAN, 2015, colour photograph. Courtesy of the artist and Galerie Imane Farés.
22